Avertir le modérateur

14/02/2007

Je dis pour qui je vote donc je suis

L’heure est au coming-out politique. Christophe Ginisty a annoncé qu’il voterait Bayrou à la présidentielle. Qui est Christophe Ginisty me direz-vous ? Et vous avez raison. Christophe Ginisty fait partie de ceux qu’on appelle les barons blogueurs, avec les Le Meur, Gloagen, Clément et autres Vinvin. Ils sont la partie immergée de l’iceberg « blog ». Pas spécialement les plus représentatifs, mais ce sont ceux dont les médias parlent le plus, et à quelques-uns ils finissent - à leur corps défendant ou pas - par parler pour tous les autres. Alors quand il y en a un qui lève le doigt, on a l’impression que c’est toute la blogosphère qui agite les bras.


Chez les « Barons », en tout cas, l’heure est à l’affichage de ses convictions politiques. Dans un post argumenté, Christophe Ginisty (patron de l’agence La Rumeur Publique, du site Pointblog et organisateur du festival de la création sur internet à Romans) explique donc pourquoi il choisit le camp centriste. Au-delà de l’adhésion au positionnement » et au « courage » politique de François Bayrou dans cette campagne, Christophe Ginisty loue une qualité du candidat, pourtant décriée un peu partout : son programme et sa lisibilité sur internet. « J'ai pu trouver facilement les réponses à mes interrogations et ainsi prendre une décision », écrit Ginisty. Il est vrai que dans les médias traditionnels, on ne parle et ne fait parler Bayrou que sur sa critique des médias, oubliant d’évoquer son programme.


Pour le moment, les réactions à ce coming-out sont au mieux positives, au pire compréhensives. A retenir toutefois ce commentaire malicieux qui lui demande pour qui il va voter au second tour.


Rien à voir avec ce qu’avait déclenché Loïc Le Meur, il y a quelques mois, quand celui-ci avait déclaré sa flamme électorale à Nicolas Sarkozy, provoquant des réactions allant d’un extrême à l’autre. Pour Le Meur, cette prise de position publique est naturelle. Il donne souvent l’exemple américain où explique-t-il « les gens affichent pour qui ils vont voter sur leur plaque d’immatriculation ».
Ce que ne dit pas Christophe Ginisty dans sa note, c’est ce qui l’a poussé à se dévoiler à la face du monde (des blogs). « Ca ne changera pas la face du monde mais au moins cela me permettra de participer à la campagne en toute transparence », avait-il juste explique dans une note précédente.


Transparence, le mot est lâché. Si Christophe Ginisty préfère jouer cartes sur tables pour s’investir dans la campagne de manière franche, c’est son droit. Toutefois, c’est aussi au nom de la transparence qu’on demande tout et n’importe quoi aux blogueurs. Comme d’exiger – je pèse mes mots - de Versac qu’il commente le ralliement de Christian Blanc au candidat de l'UMP au motif qu’il a été proche un temps de l’ancien patron d’Air France. Comme si cela pouvait expliquer, par ricochets, le pourquoi du soutien de Blanc à Sarkozy.


La transparence ne peut fonctionner que dans un sens. C’est au blogueur de décider où il place le curseur, de dire ou non pour qui il vote, combien il gagne. En tout cas, il sera intéressant de voir si d’autres blogueurs suivent ce mouvement. Versac veut inaugurer le journal de ses hésitations, Embruns regarde ça ou ça d'un oeil plus ou moins critique...

David Carzon

15/09/2006

Et si les blogueurs étaient l’avenir de la politique ?

8 mai 2007 – URGENT AFP – composition du gouvernement

 

Le Premier ministre, Nicolas Sarkozy, nommé par Jacques Chirac après sa réélection à l'Elysée il y deux jours, vient de donner la liste de son gouvernement de rupture. Tous ces nouveaux ministres viennent de la blogosphère. « Certains ont voulu refuser leur poste mais on les a menacés de les passer par les armes pour trahison à la patrie », a précisé Matignon.

 

  • Ministre de l’Economie, des Finances et des entrepreneurs empêchés de faire leur boulot comme ils veulent à cause des lois trop restrictives et à cause des gens qu’on peut même pas virer comme des merdes : Loïc Le Meur
  • Ministre des Affaires étrangères et des relations avec les Etats-Unis : Vinvin
  • Ministre de l’Acculturation de tout ce qui est bon : Chryde
  • Ministre de la Lutte contre la propagande même si ça doit faire mal : Guy Birenbaum
  • Ministre des Gens riches mais trop malheureux (parce que bon, c’est dur de se lever le matin pour aller faire de la com’ quand on a bu trop de champagne la veille) : Jen la Bobo
  • Ministre de la Santé Mentale : Folie Privée
  • Ministre du Feu : Sébastien Fontenelle
  • Ministre de la Mer qui prend l’homme : le Capitaine
  • Ministre des Langues labyrinthiques : Anteresi
  • Ministre des Nouvelles Technologies Libres et Inbitables : Tristan
  • Ministre du Cul : Thomas
  • Ministre de la Culture sous plastique : Thomas Clément
  • Ministre de la Funk’tion  Publique : Arnaud Sagnard
  • Ministre de la Calotte Polar : Bastien Bonnefous
  • Ministre de la Justice et de l’Injustice : Eolas

Matignon a précisé que cette liste n'est pas encore exhaustive et surtout pas définitive, puisqu'elle pourra bouger en fonction des audiences.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu