Avertir le modérateur

12/09/2007

Ha les gosses

medium_DSC00409.3.JPG

 

 

« David,

Pardonne-moi si je ne t’ai pas écrit depuis une semaine, tu as pu voir que je suis bien occupé. D’ailleurs, je me demande s’ils ne se sont pas tous donné le mot pour me faire chier en même temps. Non, mais t’as vu ça. Même Fillon, comme il a envie de faire pipi autour de la niche en ce moment parce qu’on n’arrête pas de lui demander s’il sert à quelque chose, et bien voilà, il va à la télé pour montrer à la Ferrari qu’il a du répondant sous la mèche.

Tu te doutes qu’on en avait discuté de tout ce qu'il a balancé, par contre je lui avais dit d’aller doucement, de faire comme si on allait commencer d‘évoquer le sujet. Et lui, non, il embraye la première, et balance que tout est prêt, qu’on pourrait presque se passer de consulter le Parlement… Et pourquoi pas décréter que les profs doivent travailler 10 heures par semaine, c’est à dire le double d’aujourd’hui !!! Bah non, comme je l’ai dit, faut un peu de doigté.

Et puis, comme par hasard, c’est cette semaine où il y a le gamin qui se retrouve au tribunal pour une connerie. Manquait plus que ça. Vu comme je m’entends bien avec les hommes en robe, y sont capables de me le coller en taule avec Guy Georges rien que pour faire un exemple. Alors que bon, on peut pas lui reprocher d’avoir des réactions d’un gamin de vingt ans. Et puis merde, un doigt d’honneur, ça a jamais tué personne.

En même temps, je comprends, moi, on m’aurait rayé ma C6 sur toute la longueur, le mec je lui aurais envoyé le GIGN ou e fisc. Mais tu vois, le gars qui le poursuit mon gamin, il a pas l’air bien net. Je me demande si y’aurait pas deux ou trois trucs à gratter dans son passé. J’ai pas fait de détail, j’ai pris Herzog comme avocat. Du coup, c’est sûr que ça me coûtera plus cher en avocat qu’en dommages et intérêts. Mais y’a pas meilleur pour faire chier.

Oui, je sais, y’a Rama Yade aussi. C’est pas moi qui vais te dire qu’il faut pas aller marcher sur les platebandes d’en face, mais de là à virer gauchiste, y’a comme une marge.

Tout ça, c’est pas grave, ça va se régler, même les histoires de dossiers. Celui qui m’inquiète, c’est mon grand fils. Y m’a ramené une nouvelle copine et c’est pas vraiment pour me faire plaisir. Je peux pas dire pourquoi, mais je sens le nid à emmerdes. Je le sens gros comme une maison. J’espère que c’est juste une amourette de vacances.

Bien à toi.

Ta Miss Elysée 2007 »

10/09/2007

Une justice à une vitesse : expéditive

Ce mardi se tiendra une audience un peu particulière devant la 10ème chambre du tribunal correctionnel. En effet, Jean Sarkozy, un des fils du chef de l’Etat, est cité à comparaître après un accrochage avec un automobiliste en 2005. Il lui est reproché d’avoir percuté en scooter l’arrière d’une voiture et de ne pas s’être arrêté. Les vraies infos sont potentiellement .

Alors, délirons un peu, même si je sais que tout cela n’arrivera jamais. Hein ! Ça n’arrivera jamais ? Hééééé ???? Répondez-moi !!!!! Dites moi que ça n’arrivera jamais !!!!!!!(Rappelons avant de commencer que toute personne bénéficie de la présomption d’innocence tant qu’elle n’a pas fait l’objet d’un jugement définitif, attends je me méfie moi, des fois que les conneries que je raconte se retrouvent encore dans Google News comme si c’était un vrai article.) 

-----

- Monsieur X, vous comparaissez devant ce tribunal suite à un accident de la route avec un cyclomoteur.
- Oui, votre Honneur.
- Non, monsieur, on ne dit pas votre Honneur, on dit monsieur le Président. Il faut arrêter de regarder les séries américaines
- Pardon votre… euh monsieur le Président.
- Donc, on vous reproche de vous être laissé rentrer dedans par le fils de celui qui allait devenir le président de la République…
- Excusez-moi, monsieur le président, mais je ne me suis pas laissé rentrer dedans, c’est moi la victime…
- Nous verrons cela. Voyons les faits. Le 14 octobre 2005, vous circulez à bord de votre BMW place de la Concorde lorsque vous ne faites rien pour éviter un scooter qui vient par l’arrière…
- Hein ???
- Ce scooter est piloté par le fils de celui qui allait devenir notre guide suprême. Dans un geste  d’apaisement fort élégant de sa part par rapport à votre conduite inqualifiable, celui-ci s’apprête à repartir sans engager de poursuites à votre encontre.
- Mais attendez, c’est lui qui n’a pas maîtrisé son scooter et qui m’a rentré dedans.
- Monsieur, d’après la procédure, il est noté que vous n’avez pas esquissé le moindre geste pour éviter la collision.
- Mais, mais, mais… mais c’est lui qu’est en tort, c’est à lui de maîtriser son putain de scooter.
- Nous y voilà, vous perdez vos nerfs. Je comprends mieux la réaction du fils de celui qui allait devenir notre illumination quotidienne.
- Hein ? Quelle réaction ? Quand il m’a fait un doigt ?
- Oui, comme vous dites. Mais comment ne pas être excédé par votre comportement, votre déni de la vérité alors que le fils de celui qui allait devenir notre gourou ultime ne voulait pas que cette affaire aille plus loin. Alors qu’il se proposait de vous absoudre de vos pêchés, vous avez blasphémé. Il est normal dès lors que le fils de celui qui allait devenir notre Maître à tous ait pu avoir un geste de découragement.
- C’est pas vrai, le mec, il me rentre dans le cul, il veut se barrer, il me fait un doigt, et faudrait en plus que je lui dise merci. Non, mais ça va pas des fois !
- Monsieur, je crois que la preuve de votre culpabilité est faite, je ne vais même pas avoir besoin d’entendre votre avocat. Je vous condamne donc à….


David Carzon

20:05 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sarkozy, jean, scooter, accident

09/09/2007

Sarkozy échappe de peu à un attentat

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

La scène s’est passée à Blois mardi dernier et bizarrement, aucun média n’a relayé cette information pourtant énorme. C’est le Parisien de ce dimanche qui a sorti l’affaire. Un peu comme Chirac un fameux jour de 14 juillet, l’actuel président de la République a donc échappé de peu à un attentat.. mais lui à la boulette de papier d'alu. Voici les faits.


Nicolas Sarkozy est à Blois à l’occasion de la rentrée des classes. Dans une salle appelée la halle aux grains, il prononce son discours destiné aux enseignants. Une fois son speech terminé, le chef de l’Etat s’apprête à quitter la salle du pas décidé qu’on lui connaît (c’est-à-dire en marchant comme s’il avait la jambe droite à la place de la jambe gauche et inversement).


C’est alors qu’un dangereux terroriste tente de le frapper sournoisement. Mais Nicolas Sarkozy grâce à un mouvement d’esquive digne du fameux Bullet Time de Matrix, parvient à éviter le projectile mortel. Les policiers se jettent sur le forcené et le maîtrisent non sans mal. Celui-ci est emmené dans un lieu tenu secret où il aurait été interrogé durant de longues heures pour connaître son mobile, ses commanditaires, son réseau…


Il devrait être jugé pour « tentative de meurtre sur un hyper président ». Il encourt une hyper peine de mort.


David Carzon


Voici la vraie info telle que publiée dans Le Parisien.

« Au moment où Nicolas Sarkozy allait quitter la halle aux grains après son discours aux enseignants, le 4 septembre, un enseignant a lancé dans sa direction, une boulette de papier aluminium qui lui avait servi à emballer son sandwich. (…) il a dû faire un passage par le commissariat de police et a été menacé de poursuites judiciaires. Finalement, ayant reconnu les faits, il aura droit à une composition pénale sans doute sous forme d’amende, au lieu de passer devant les tribunaux…»

Ajout 15 h 56 : Suite à ma dernière note, je m'attendais à être aspiré par Wikio et Google qui référencent tout et n'importe comment, sans faire gaffe. Et bien voilà, c'est fait.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu