Avertir le modérateur

18/09/2007

La Cène de ménage

Et Ségolène de Nazareth-du-Poitou brandit la coupe et dit à ses disciplines : « Prenez et buvez en tous, car ceci est le sang du nouveau socialisme livré pour vous. Je vous mènerai tous au dans un monde plus juste si vous marchez à mes côtés dans un ordre juste, en vous tenant la main, en vous aimant tous et en m’aimant comme vous aimez votre mère ».

Et Judas l’Austère (dit Lionel tout Blanc) prit la parole : « Prenez et surtout mangez dans votre gueule oui. La dernière fois qu’on a t’a suivie les yeux fermés, on s’est fait décimer par les Romains de Neuilly en quinze jours. Et t’oublie un peu vite tout ce que j’ai fait moi. Tu parles de toi, de toi, de toi, comme s’il n’y avait eu aucun prophète avant. Si tu négliges les fondations pour construire ta maison, il ne faut pas s’étonner si le toit n’est pas droit, c’est Joseph le Charpentier qui dit ça ».

Et Judas FMInin (dit Dodo les Chandelles) répondit : « Tu parles d’un meneur, Judas l’Austère, la dernière fois, tu t’es fait battre dans l’arène par Jeannot le Centurion alors qu’il était à mains nues. Non, je pense quelqu’un qui sache comment faire fructifier trente deniers pour les faire partager à tous ensuite. En plus, les femmes m’adorent ».

Et Judas Lagirouette (dit Lolo à moto) surenchérit : « Moi, je pense qu’il ne faut pas pactiser avec les Romains comme certains le veulent ici. Et ne me dites pas que j’ai dit le contraire avant, c’est juste que vous n’avez rien compris parce que vous êtes tous trop cons et vous ne me méritez pas. J’ai été le plus jeune prophète de France, je suis en train de devenir le plus vieux prétendant ».

Et Judas Challenger (dit Bertrand Lib’ dans sa tête) ajouta : « Mes amis, tant que nous n’aurons pas réglé les problèmes concrets des Béthléemiens et des Béthléemiennes, nous ne serons pas crédibles aux yeux des autres citoyens. Par exemple, commençons par interdire la circulation des chars dans la ville et organisons un système de location gratuite d’esclaves porteurs pour nos déplacements ».

Et Judas Posture (dit Arnaud Giscard d’Estaing) maugréa : « Che ne chais pas qui choutenir à part moi mais cha ne chert à rien ».

Et Ségolène de Nazareth-du-Poitou leva les yeux aux ciel : « Mon dieu François Mitterrand, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Et tous les Judas répondirent en chœur, tous d’accord pour une fois : « Ségolène à la croix, Ségolène à la croix, Ségolène à croix ».

David Carzon

14/12/2006

Alphabêtisier 3.0

Raffaringard : nom masculin, familier (patois poitevin petipoinséré) Désuet, dépassé, se dit des personnes qui sont retournées dans l’ombre après avoir occupé un temps des fonctions importantes et qui font tout pour faire croire qu’elles sont incontournables. Exemple : « Pour amoindrir la portée des forums de l’union, Sarkozy a eu la bonne idée d’en confier l’organisation et l’animation à un raffaringard. »

Bertrandu : adjectif (lat. lache) Partagé entre deux camps en raison d’intérêts contradictoires, se dit de ceux qui hésitent à s’engager par peur de choisir le mauvais côté. Exemple : « Tu les vois, tous ces ministres qui tremblent à l’idée de dire trop vite dans quel camp ils sont. Regarde le ministre de la Santé, il a beau avoir rejoint le camp Sarko, il reste bertrandu entre sa loyauté pour le Premier ministre et sa volonté d’être bien placé auprès du président de l’UMP. »

Rebsamen : nom masculin inv. (am. bogarde) Se servir de quelqu’un en paravent pour éviter de répondre à une question ou à une demande. Exemple : « Dès que Ségolène lui demande quelque chose, Hollande dit rebsamen à tout. »

U.L.M.P. : nom masculin (sigle de Ultra Lourd Motorisé pour la Présidentielle) Gros engin de conception très complexe, uniquement monoplace qui peut embarquer beaucoup de passagers à condition que ceux-ci se taisent. Exemple : « Aux commandes de son U.L.M.P., Nicolas Sarkozy a réussi à décoller dans les sondages mais depuis qu’il a été pris dans l’ouragan Ségolène, on a l’impression qu’il pilote un peu à vue. »

David Carzon

15/11/2006

Il est mouru Dominique Strauss-Kahn

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

 

Le corps de celui que tout le monde appelait de ses initiales, DSK, a été retrouvé mort chez lui à la veille du premier tour des primaires pour l’investiture socialiste. Le téléphone encore accroché à la main, un horrible rictus figé sur son visage comme s’il était mort de peur. Aucun signe d’effraction, aucun signe de blessure apparente, c’est-à-dire aucun indice pour la police.

Les enquêteurs se sont d’abord intéressés à l’entourage proche de Dominique Strauss-Kahn. Des investigations qui les ont menés dans différents établissements comme les Chandelles, le 2+2, le Donjon, le Folie’s Pigalle… S’ils ont découvert beaucoup de choses passionnantes, il n’ont rien trouvé qui aurait pu leur donner un début d’explication.

Dans le même temps, ils sont tombés sur un coffre caché dans la résidence de DSK que les policiers ont finalement mis le doigt sur une piste intéressante. Cette cachette contenait de nombreuses cassettes vidéo surprenantes. En effet, il s’agissait d’une collection de confessions posthumes : Jean-Claude Méry, Francis le Belge, François Mitterrand, Pascal Sevran, Charles Hernu ou encore François de Grossouvre. Que du lourd donc.

Sauf que les policiers ont aussi trouvé un boîtier vide, sans la cassette qu’il contenait. Les flics n’ont pas eu à chercher bien loin la cassette en question. Après un premier visionnage, ils se sont rendus compte qu’il s’agissait de l’original de la vidéo enregistrée lors d’une réunion à Angers entre des enseignants et Ségolène Royal où cette dernière proposait d’exiger des professeurs une présence de 35 heures dans les collèges pour combiner cours et soutien scolaire gratuit. Une copie de cette vidéo avait été diffusée sur internet il y a quelques jours mettant la candidate socialiste dans l’embarras.

L’entourage de Ségolène Royal avait toujours soupçonné DSK d’être à l’origine de ce coup bas. Mais il leur manquait des preuves. C’est désormais chose faite.

Ceci n’expliquait toutefois pas la mort de DSK. Pas encore, car les enquêteurs, intrigués, ont continué leurs investigations. Et ils ont fini par découvrir des images subliminales subrepticement glissées dans la vidéo. Pas n’importe quelles images, celle du film Ring et de sa cassette maudite. Dans ce film d’horreur, des adolescents mouraient une semaine après avoir visionné des images contenues dans une cassette maudite. C’est donc la thèse retenue par les policiers pour qui la mort de DSK colle parfaitement avec ce scénario.

Reste à savoir qui a placé ces images subliminales et si c’était dans le but de tuer quiconque voudrait utiliser cette vidéo. D’après nos informations, il apparaît aujourd’hui que des proches de Ségolène Royal avaient été alertés qu’une première version pirate de mauvaise qualité circulait et ils auraient eux-mêmes récupéré la cassette auprès de la fédération de Maine-et-Loire avant de la rendre. Sans qu’on ait l’impression qu’ils y aient touchée.

Les enquêteurs n’ont plus que quelques jours pour découvrir l’origine de cette manipulation mortelle et surtout un antidote. Car pour avoir vu la cassette, ils vont bientôt mourir à leur tour. Comme les millions d’internautes qui se sont rués sur leur ordinateur ces derniers jours.

David Carzon

Précision : J'avais écrit et publié cette note avant de savoir que la mère de DSK allait mourir. Si je l'avais su avant, je ne l'aurais pas publiée. Maintenant, elle existe et je me suis posé la question de savoir si je devais la supprimer. Je ne l'ai pas fait même si je ne sais pas si j'ai eu tort ou raison.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu