Avertir le modérateur

16/09/2007

Il est mouru Guy Birenbaum

(Retour à ma manière sur la « tragédie » Birenbaum : tout est presque faux mais tout aurait pu être presque vrai)

La disparition inexpliquée depuis trois ans de l’ex-éditorialiste, ex-éditeur, ex-chroniqueur radio, ex-tennisman, ex-blogueur, Guy Birenbaum, pourrait avoir trouvé quelques réponses de manière tout à fait inattendue. En effet, la sonde Uriner vient de capter, venus d’une région encore inconnue du cosmos où il n’y a ni matière, ni gaz, les restes d’une conversation pour le moins étonnante. Nous vous la livrons en exclusivité.

- Qui es-tu simple mortel pour vous présenter aux portes du monde de celui que vous appelez Dieu ?
- Bonjour, je m’appelle Guy Birenbaum, ex-éditorialiste, ex-éditeur, ex-chroniqueur radio, ex-tennisman, ex-blogueur.
- Et que veux-tu Guy Birenbaum, ex-éditorialiste, ex-éditeur, ex-chroniqueur radio, ex-tennisman, ex-blogueur.
- Je voudrais parler à celui qui se fait appeler Dieu, j’ai un ou deux trucs à lui demander.
- Alors vas-y parle, puisque celui que vous appelez Dieu est devant toi.
- Ha, tu fais portier aussi ?
- Je fais tout, je suis tout.
- Au fait Dieu, on se tutoie. Entre auteurs, on peut se tutoyer. Bon, toi t’as écrit la Bible, un truc un peu plus lu que les révélation d’Imad Lahoud sur Clearstream. J’aurais bien aimé te publier d’ailleurs, ça m’aurait évité de revendre mon fonds de commerce.
- Viens-en au fait, ma patience est peut-être plus grande que celle de tous ceux que tu as NRV par tes écrits, mais faut pas pousser.
- Ouais, ça, je sais bien le faire. Tu as même peut-être laissé un commentaire un jour sur mon blog ?
- Il ne faudrait quand même pas exagérer, ton blog était lu, mais son audience faisait autant de bruit pour moi que le pet d’un de doryphore dans la voie lactée.
- Ouais mais il en a fait chier du monde quand même non ?
- Rive droite ou rive gauche ?
- Oh t’es dur là Dieu… Bon pour aller au but, je viens te demander si je pouvais changer de corps.
- C’est original. Et pourquoi ?
- Ben, celui-là, il est sympa, j’ai fait plein de choses cool avec, je te passe les détails tu dois les connaître. Mais je voudrais passer à autre chose. Ce corps ne correspond plus à mes aspirations et je me suis beaucoup planté avec, je dois le reconnaître. Je veux continuer mais de manière différente, plus légère. J’ai besoin de plus d’interactivité.
- Tu veux être Brad Pitt ou quoi ?
- Je suis prêt à laisser les clés de mon ancien corps.
- Hé Guy, ton corps, c’est pas comme un blog. Tu ne peux pas le laisser tomber comme ça et personne ne peut le reprendre à ta place. Et en plus, t’es sûr qu’il y aurait du monde pour prendre ta place…
- Euuh j’ai pas vraiment demandé encore, mais je suis encore pas mal. Non ?
- Je ne peux pas être objectif, c’est moi qui t’ai fait. En tout cas, c’est non. Tu ne peux pas changer de corps.
- Bon tant pis. Là-aussi je me suis planté.
- Mais puisque tu es là, tu vas rester un moment avec moi, j’ai quelques questions à te poser. Des trucs qui m’intriguent. Des trucs d’initiés.

David Carzon

17/03/2007

Guillaume sort du rang et ferait mieux d’y rester

J’en ai encore les poils hérissés sur les bras. Le fautif : Guillaume Durand qui était interviewé dans l’émission + Clair ce midi sur Canal +. Quand il parle de livres, ce type est déjà insupportable. Mais quand en plus, il vient donner des leçons de déontologie à tout le monde, c’est comme si Jean-Marie Le Pen faisait une thèse sur la fraternité.

Invité à réagir sur l’éviction de Duhamel après sa prise de position pour François Bayrou, Durand s’en est pris violemment et personnellement à l’« éditeur-éditorialiste-blogueur » Guy Birenbaum. Mélangeant coupe-choux et les bœufs-carottes, et se faisant le tenant d’une morale journalistique qui ne lui sied guère.

Je passe sur l’attaque personnelle qui voudrait que Birenbaum s’en soit pris à Alain Duhamel pour faire chier son frère Patrice, un des pontes de France 2. Birenbaum est le mieux placé pour répondre à cela.

Non, moi, ce qui me hérisse surtout, c’est qu’on ait laissé croire durant tout le passage de l’émission que c’est Birenbaum qui est à l’origine de la diffusion de cette vidéo. C'EST FAUX ET ARCHI-FAUX. Il faut rappeler que cette vidéo a été diffusée en premier lieu, par les jeunes UDF eux-mêmes, pour justement faire connaître le soutien de l’éditorialiste multi-cartes à François Bayou. Dans un souci donc électoraliste, sauf que ce soutien s’est retourné contre son auteur. Cette vidéo est restée confidentielle jusqu’à ce que Birenbaum la diffuse sur son blog qui n'a été qu'un accélérateur. Et je vous invite à aller voir la note originelle de Birenbaum qui est très prudente, pas vengeresse.

Donc voilà Durand et consorts qui disent que sur les blogs, on peut faire et dire n’importe quoi, qu’il n’y a pas de déontologie. Et eux, parce qu’ils travaillent à la télévision, disent justement n’importe quoi, travestissent la vérité, transforment les faits à leur sauce, sans se soucier de savoir si ce qu’ils disent est vrai ou pas. Ils font exactement la même chose que ce qu’ils dénoncent.
Puant. A gerber.

Sur les blogs justement, on ne peut pas dire n’importe quoi. Parce que vous êtes généralement repris de volée. Durand qui dit une énormité à la télé, qui va le reprendre en tems réel si le journaliste en face ne connaît pas son dossier ? Personne.

Guillaume Durand au fait, vous voyez qui c’est ? C’est ce journaliste qui un jour, sur la 5 de Berlusconi, avait assuré avoir la preuve que l’actrice Pauline Laffont était toujours en vie. Vous allez me dire, c’est du passé, on fait tous des boulettes, des conneries. Vous allez me dire que même Bernadette Lafont lui a pardonné. Je veux bien. Je trouve juste dommage que cela ne lui ait pas appris l’humilité.

David Carzon

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu