Avertir le modérateur

05/05/2007

Ce qu’il faut savoir avant le second tour

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez et même celles que vous ne vous posez pas. Du vrai et moins vrai comme d’hab’.


Ségolène Royal a-t-elle une chance de gagner ?
Euhhhhh, je crois que c’est plié pour ce coup-ci.


Nicolas Sarkozy est-il persuadé d’avoir gagné ?
Depuis le soir du premier tour, il est persuadé que tout est joué. Heureusement que François Bayrou est venu mettre un peu de boxon dans tout ça, sinon on se serait fait chier pendant les 15 jours de l’entre-deux tours. Bon, le suspense n’a pas duré longtemps et il n’y en a guère plus qu’une qui veut y croire encore.


Y’a-t-il des choses que les journalistes savent sur les deux candidats et qu’ils ne disent pas ?

En tout cas, il y a un tas de choses qu’ils croient savoir et qu’ils ne disent pas. C’est le problème de la rumeur. Beaucoup de rumeurs circulent dans les rédactions et sur internet désormais (c’est la principale nouveauté de ce scrutin), mais aucune n’a pu être vérifiée. Quand un journal accuse, sur la foi de documents et de témoignages, un candidat, par exemple, d’avoir bénéficié de largesses sur la vente d’un appartement, il est légitime de poser des questions. Mais quand il s’agit d’une rumeur qui n’a de poids que parce qu’on en parle sur internet, c’est plus compliqué.


François Bayrou veut-il vraiment gouverner avec la gauche ?

Non, il veut faire exploser le PS et devenir la seule opposition à Nicolas Sarkozy. C’est comme en sport, quand on est numéro 3, il faut souvent devenir numéro 2 avant d’envisager la première place.


Pourquoi le journal Le Parisien ne gardera pas un bon souvenir de Ségolène Royal ?
La semaine avant le premier tour, le Parisien organise des rencontres entre les quatre principaux candidats (Sarkozy, Royal, Bayrou, Le Pen) et des lecteurs. Au dernier moment, Royal annule le rendez-vous. Le mercredi matin, elle accepte (après avoir annulé aussi la veille) un entretien  20 Minutes, un des principaux rivaux du Parisien. On imagine leur gueule. Vendredi, à trois jours du second tour, elle finit par donner une interview au Parisien. Dans un souci d’équilibre, celui-ci prévoit une interview avec Sarkozy pour son édition du samedi. Mais l’entourage de la candidate socialiste alerte lui-même la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale qui interdit au Parisien de publier cet entretien, car selon la loi, la publication d'une telle interview à la veille du scrutin serait assimilable à de la propagande. On dit quoi au Parisien ? On dit merci Ségolène.


Comment un journaliste est désigné pour suivre un candidat ?

Certains le sont parce qu’ils suivent telle personnalité politique depuis des années. D’autres parce qu’ils sont plus des attachés de presse que des journalistes. D’autres enfin, comme moi, c’est plus le hasard qu’autre chose. Toutefois, on m’a fait remarquer récemment que tous les hommes que j’ai pu suivre jusqu’à présent, ont perdu à chaque fois. Cela ne sera plus vrai dimanche, je crois.


LCI a-t-elle fait campagne pour Sarkozy ?
Prenez Damien Givelet après le débat télévisé de mercredi, quand il demande à ses invités, si la différence entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, c’est que la première joue sur l’empathie et le second sur la réalité des chiffres. C’est pas beau ça, comme question neutre ?


Les journalistes politiques couchent-ils ensemble ?
Merde, pourquoi je n’en sais rien de ça !!!


Pourquoi Eric Besson a-t-il trahi Ségolène Royal ?
On pourrait avoir un élément de réponse à l’annonce du gouvernement de Nicolas Sarkozy si celui-ci est élu. Sauf que les traîtres ne sont jamais bien vus, même dans le camp qu’ils ont rallié.

 
Internet a-t-il eu une influence sur la campagne ?
Non, c’est plutôt la campagne qui a eu une influence sur internet, au regard des chiffres d’audience des blogs et autres sites politiques.


Qu’est-ce qui va se passer si Ségolène Royal perd ?

Toutes les personnalités du PS qui ne l’ont pas soutenue vont lui reprocher sa défaite. Ils sont comme ça au PS, ils te mettent des peaux de banane sous les pieds et ils t’accusent de faire exprès de tomber.


Qu’est-ce qui va changer si Ségolène Royal gagne ?

Les instituts de sondages mettent tous la clé sous la porte.


Qu’est-ce qui va changer si Nicolas Sarkozy perd ?
Chirac ira peut-être en prison mais avec le sourire.


Qu’est-ce qui va changer si Nicolas Sarkozy gagne ?

Souriez, vous êtes filmés.

 

David Carzon 

26/04/2007

Pas de deux et ménage à trois

(Tout est presque faux mais tout pourrait être presque vrai)

Au début, S. s’était refusée à lui. Elle ne voulait pas sentir F. si proche d’elle. Et pourtant, M. et B., arrivés les premiers au club, avaient tout fait pour que lui et elle puissent être ensemble. Ils étaient allés voir S., assise seule dans son coin avec quelques amis, L., D., L., ou encore F. son ancien amant.


Depuis le début de la soirée, elle ne cessait d’aller de l’un à l’autre, disant à D. qu’il était son meilleur ami, avant d’aller voir L. pour lui dire du mal de D. Personne ne savait trop à quel jeu elle jouait. C’est à cause de cette indécision que Michel et Bernard avaient décidé de lui présenter F. Un beau parti à côté de ces vieux beaux à qui S. ne cessait de donner le tournis.
Quinquagénaire sémillant, divorcé récemment, F. a aussi l’avantage d’être un homme libre. Libre, mais difficile à séduire car très exigeant.


Au début, S. s’est donc refusée. Elle trouvait qu’ils n’avaient rien à faire ensemble, qu’ils n’étaient pas compatibles. Lui aurait bien voulu lui proposer un slow. Juste un slow pour commencer et voir s’ils allaient se marcher sur les pieds. Elle l’a rejeté sans un regard. Et l’ivresse aidant, tout le monde s’est retrouvé sur la piste à danser chacun de son côté. Tout juste, N et J.M. essayaient de danser un rock viril ensemble, sauf que l’un comme l’autre voulaient faire l’homme.


Et puis, l’ambiance a changé. La piste de danse s’est vidée d’un coup. Seuls N. et S. sont restés, chacun dansant dans un coin opposé de la salle. Même F. a arrêté de tourner sur lui-même, se plaçant un peu en retrait, les bras croisés, ne sachant pas trop quoi faire. S. a fini par le remarquer et par faire le premier pas.


Pendant que N. continuait de s’agiter tout seul en fermant les yeux, S. s’est dirigée d’un pas langoureux vers F. qui la regardait venir. Elle a remonté un peu sa jupe, comme une promesse de la nuit qui pourrait suivre. Elle a continué de jouer avec sa jupe et de se diriger vers F. mais tout en regardant D. dans les yeux. Autour de la piste, personne ne comprenait vraiment ce qui se passait. F. s’est dit que c’était le bon moment. Il a ôté sa veste et déboutonné quelques boutons de sa chemise pour laisser apparaître un torse glabre. Il a fait quelques pas vers S., tournant ostensiblement le dos à N. puis il s’est arrêté au milieu de la piste, comme pour dire à sa future promise qu’elle devrait faire quelques pas vers lui aussi.


S. tournait autour de lui en le regardant amoureusement. Une bosse équivoque déformait ostensiblement le pantalon de F. dont les yeux déshabillaient sa partenaire, prélude à ce qu’allaient faire ses mains, pensait-il. Furieux de ne plus être le centre d’intérêt, N. a arrêté de danser et s’est placé entre les tourtereaux pour les empêcher de tomber dans les bras l’un de l’autre.


Tout est alors devenu confus. Les amis de N. sont intervenus pour le ramener vers J.M. qui commençait à tourner de l’œil. S. se déhanchait toujours, mais cette fois en allant du centre à l’extrême gauche de la piste. F. ne bougeait pas d’un pouce. Et puis soudain, S. s’est collée à lui, plantant sa langue dans sa bouche. Tous les deux se sont mis à nu et se sont accouplés aux yeux de tous. Elle s’est ouverte et lui a glissé à l’oreille « Si tu me donnes de toi, je m’offre à toi ». Mais elle n’a pas vu venir le danger puisque c’est à cet instant qu’il lui a fait un enfant dans le dos.


Une fois fini, c’est F. qui est retourné sur la piste de danser pour défier N. Seul. C’est ce qu’il voulait depuis le début.


David Carzon


14:45 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : royal, sarkozy, bayrou

26/03/2007

Joffrin moteur

Vous ne savez pas qui voter ? Vous hésitez ? Ou encore vous êtes de gauche et vous avez envie de voter Bayrou ? Bref, vous êtes dans la merde. Une seule solution : lire Libération de ce lundi. Vous trouverez en page 36 dans la rubrique Rebonds, un texte de Laurent Joffrin, directeur de Libération sur la « Bayrou-attitude ».

Que nous dit le nouveau patron de Libé ? Ben, c’est simple : si vous n’êtes pas devenu centriste, vous n’avez pas le droit de voter Bayrou. Si vous êtes à l’UMP et que vous n’aimez pas Sarkozy, vous n’avez pas le droit de voter Bayrou. Si vous êtes au PS et que Ségolène Royal ne vous plaît, vous n’avez pas le droit de voter Bayrou. Sauf si, et seulement si, donc, vous êtes devenu centriste. Sinon, malheur à vous si vous ne votez pas pour votre famille politique.

Bon, déjà, moi, les patrons de journaux comme Libé qui donnent des consignes de non-vote – ce qui revient à donner des consignes de vote – ça me sort par les yeux et ça me donne envie d’acheter Mon Petit Quotidien à la place. Dans une démocratie, le principe est simple : les gens votent ce qu’ils veulent. Sinon, on n’a qu’à interdire certains candidats.

Mais le problème, c’est que le raisonnement de Joffrin est foireux. Si des gens ont envie de voter Bayrou, c’est qu’il répond à une attente de ces électeurs, qu’ils soient de gauche ou de droite. Pareil pour les autres candidats. Et pourquoi se cristalliser sur Bayrou ? A l’UMP, la dispersion des voix concerne aussi bien le FN que l’UDF. En face, des socialistes préféreront eux, donner leur voix à l’extrême gauche.

Dans le monde tel que l’imagine Joffrin, tous les électeurs qui aiment l’Europe auraient voté pour le traité constitutionnel européen. Ce n’a pas été le cas et c’est bien parce que certains aiment l’Europe qu’ils ont voté contre. On devrait s’en souvenir.

David Carzon

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu