Avertir le modérateur

21/09/2007

Il est mouru Demain le monde

Parce que demain le monde est rattrapé par son présent, il va se fondre dès maintenant dans le passé.

Il y aura un futur mais il n'est pas écrit.

Baille Baille.

17/09/2007

Le bac S en trois ans : vraiment une nouveauté ?

Ce matin, en lisant par-dessus l’épaule de mon voisin de métro, je suis tombé sur ça dans Le Parisien :

medium_1011.jpg


En fait, c’est le côté « expérience tout à fait originale » qui m’a fait bondir. Ben oui, il y a une quinzaine d’années (merde chuis un vieux con ça y est), j’étais en seconde dans un lycée de Nevers. Pour ceux qui ne le savent pas, Nevers c’est dans la Nièvre, et la Nièvre c’est en Bourgogne. Bref, j’étais nul en matchs mais pas trop nul dans les autres matières. A cette époque, on m’a déjà proposé de faire un bac S en trois ans au lieu de deux. Moi, je voulais pas, je voulais faire éco (c’est à dire B à l’époque, ES maintenant). Pour cela, il fallait que je change de lycée mais celui où je venais de faire ma seconde ne voulait pas. Il me vantait le Bac S, me disait que ça m’ouvrirait toutes les portes, que j’étais sûr de l’avoir même alors que la géométrie avait à peu près autant de sens pour moi qu’une chanson de Félix Gray. J’essayais de leur expliquer que ça servait à rien d’avoir un bac scientifique alors que je ne voulais pas faire d’études scientifiques par la suite. Impossible de leur faire comprendre. En plus, j’avais l’impression de perdre un an de ma vie et à 16 ou 17 ans, en un an, on en fait des choses, on en roule des pelles, on en fume des joints, on en boit des bières, on en fait des conneries… J’ai dû passer en force. Certains de mes camarades de l’époque se sont lancés dans cette formule. Je ne sais pas ce qu’ils sont devenus. J’espère que ça leur a servi à quelque chose. Et à ceux qui vont également étrenner cette formule « originale ».

David Carzon

17:36 Publié dans Ce Qu'il Fallait Dire | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bac, fuck

16/09/2007

La queue du mickey

medium_images.3.jpeg



Je ne demanderai jamais à ma fille d’attraper la queue du mickey pour avoir un tour de manège gratos. Cet après-midi, je voyais les autres parents qui encourageaient leur enfant « Quand y’a la queue du mickey, tu te mets debout, tu lèves les bras très haut et tu essayes de l’attraper. »

Le gamin, il ne sait pas que c’est pour que ses parents économisent un pauvre tour de manège. Le gamin, il veut juste faire plaisir à son père, il sent que c’est une mission importante, qu’il n’a pas le droit de le décevoir, que son père ne le regardera plus jamais de la même manière, qu’il porte sur ses épaules tous les échecs de ses géniteurs. Alors, le moment venu, il agite ses petits bras frénétiquement, il ne prend même plus de plaisir à tourner, il ne pense qu’à son seul objectif : la queue du mickey. Et quelle déception dans ses yeux quand il voit que c’est un petit malingre à lunettes qui a réussi à l’attraper. Ou quand il l'attrape, on le félicite, on lui dit "bravo", on lui dit qu'il a gagné un nouveau tour, qu'on est fier de lui.


Moi, je la voyais ma fille, étrangère à cette agitation aux raisons pas de son âge. Elle était bien dans son petit camion rouge, le coude sur la portière, les yeux dans le vague, une légère brise dans ses cheveux. De temps en temps, elle donnait un coup de volant pour éviter un objet imaginaire, se rendant alors compte que sa voisine était debout, les bras vers le haut affairée à attraper quelque chose. Alors elle tournait la tête, retournant à ses rêveries, laissant les autres à leur compétition. Je ne veux pas briser ça. Je veux qu’elle continue de rêver.

David Carzon

23:25 Publié dans Ce Qu'il Fallait Dire | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : fuck

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu