Avertir le modérateur

23/03/2006

Manif sous verrous

Hier soir, les Sauterelles (certains s'appellent ainsi en rapport à un film du ministère de la Culture qui assimilait les téléchargeurs en P2P à des sauterelles détruisant tout sur leur passage) ont frappé dans plusieurs Fnac de France (Paris, Brest, Marseille, Toulouse, Lyon…). Après avoir suivi de près les débats à l’Assemblée sur le projet de loi DADVSI voté mardi, ce collectif de citoyens, internautes, consommateurs, amateurs de musique (et donc pas seulement des adeptes du P2P), a décidé de passer à l’action pour alerter la société sur les dangers de la généralisation des DRM.

Cette première manifestation était basée sur le principe des Flash-mobs. Petit vécu à la Fnac des Halls à Paris. Avec quelques moments de tensions.

A 19 h, au moment où les hauts parleurs annoncent la fermeture prochaine du magasin, la trentaine de participants, rassemblés vers l’entrée du magasin, hurlent (presque) d’un seul tenant en brandissant des CD bourrés de DRM (reconnaissables au logo Copy Controled) : « Attention ». Tout le monde se fige. Certains clients prennent peur et rentrent la tête dans les épaules.

medium_dsc_6828.jpg


Quelques slogans fusent : « Non aux verrous numériques » « Les verrous numériques empêchent de lire certains CD sur tous les supports » « Non à la dictature des DRM »… Très vite, des vigiles un peu tendus interviennent. Avec leur brassard jaune autour du bras, on dirait des flics en civil.

medium_dsc_6829.jpg


Ils entourent les Sauterelles et leur premier réflexe est de vouloir leur prendre les CD brandis. Ils n’ont pas compris qu’il s’agit de CD achetés. Un jeune (bon il est barbu avec des cheveux un peu longs) est quasi embarqué, encadré par trois balèzes, mais vite relâché. Une grande partie des manifestants est emmenée vers la sortie.

medium_dsc_6856.jpg


Dehors, ces derniers font face aux vigiles du Forum des Halles qui les empêchent de tracter. Un passant (une sauterelle aussi) prend une photo du vigile de dos, celui-ci s’énerve, veut effacer la photo sur l’appareil numérique. Le ton monte. Quelques minutes après, le calme revient et des passants viennent se renseigner sur l’objet de cette action.

medium_dsc_6937.jpg


Au final, les Sauterelles ont promis de nouvelles actions prochainement. Un peu mieux préparées cette fois et avec un peu plus de monde encore.

David Carzon

Photos : Stéphane Viard / Lieu- dit / 20 Minutes

20/03/2006

Menaces dans l'air

Les discussions sur le projet de loi sur les droits d’auteur liés au numérique terminées, l’Assemblée s’apprête à voter sereinement le texte demain. Euhhhh sereinement n’est pas vraiment le terme. Chacun y va de sa petite menace, signe que le projet en plus de ne contenter personne, déplaît à beaucoup.

- Itunes Music Store laisse planer le doute sur une possible fermeture de sa plateforme française
- Des internautes assurent qu’ils n’achèteront plus de CD
- Un député qui dénonce les pressions subies par le lobby du cinéma ne veut plus subventionner un festival de rencontres cinématographiques dans sa ville
- D’autres internautes ne veulent plus voter à droite
- Des artistes avertissent le PS qu’en raison du soutien de certains de ses députés à la licence globale, la gauche pourra se gratter sur leur appui en 2007…

Rappelons que le ministre de la Culture voulait réconcilier tout le monde sur son texte.

David Carzon

16/03/2006

L'arbre (CPE) qui cache la forêt (DADVSI)

Le CPE est une chance pour le gouvernement. Si, si, c’est vrai. S’il n’y avait pas des centaines de milliers de jeunes dans la rue pour combattre ce contrat, de quoi parlerait-on sinon ? Du projet de loi sur les droits d’auteurs à l’ère du numérique en fin de discussion à l’Assemblée nationale cette semaine. Et voici une liste non exhaustive de ce qui s’y passe et dit :

- Des articles sont retirés ou réintroduits afin de pouvoir expurger de la loi deux amendements égalisant le P2P
- Les DRM permettant le contrôle à distance direct ou indirect d'une ou plusieurs fonctionnalités, ou l'accès à des données personnelles, ne sont ni interdits, ni limités, mais soumis à une déclaration préalable.
- La gestion de la copie privée d'oeuvres protégées par le droit d'auteur a été confiée à un collège de médiateurs.
- Aucun chiffre minimal de copies privées autorisées n’a été fixé, ce qui ouvre la voie à leur interdiction totale.
- Les DRM ne peuvent faire obstacle au libre usage de l'oeuvre dans la limite des droits prévus par le code de la propriété intellectuelle et ceux accordés par les détenteurs des droits. Ce droit peut être égal à 0.
- Celui qui mettra « sciemment à disposition du public un logiciel permettant le téléchargement illégal d'oeuvres ou d'objets protégés » sera passible de 3 ans de prison et 300 000 d'euros d'amende.

Bon, voilà, en bref, il y aurait à dire ou à redire…

David Carzon

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu