Avertir le modérateur

21/07/2006

Et si Sarkozy écrivait ce qu’il pense ?

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

 

Souvenez-vous. En juillet 2006, Nicolas Sarkozy sortait un livre Témoignage où il se racontait depuis son arrivée au ministère de l’Intérieur en 2002, passant en revue tous les sujets qui lui tenaient à cœur : Chirac, Clearstream, Cécilia, les Etats-Unis, sa vision de la société…

Aujourd’hui, à peine deux mois après son élection à l’Elysée, le nouveau président de la République a décidé de jouer cartes sur table en sortant une nouvelle version de Témoignage.Nous avons pu nous procurer le manuscrit de Nicolas Sarkozy.

« Il y a un an, j’ai écrit n’importe quoi pour me faire élire, explique en préambule le chef de l’Etat. Aujourd’hui, je suis arrivé au pouvoir, vous avez le droit à la vérité. J’ai donc réécrit Témoignage avec ce que je pense vraiment. Je ne l’avais pas fait à l’époque car sinon vous n’auriez jamais voté pour moi. »

 « Je vous ai bien eus » (c'est le titre du livre) devrait être donné gratuitement à tous ceux qui avaient acheté la précédente version. En voici quelques extraits sous la forme de morceaux choisis

Chirac. « Je ne peux lui concéder qu’une seule qualité : c’est un killer. Comme j’en suis un aussi, je le respecte sur ce plan. Au-delà de cette marque d’estime, je pense qu'il ne laissera pas de traces dans l'histoire. En 1995, il a été élu sur la fracture sociale. Lui. Sur la fracture sociale. Alors qu'il n'a cessé de l'aggraver. En douze ans de mandat, il n’a rien fait de marquant. Une réforme ratée de la Sécu, une petite réformette des retraites, une décentralisation pourrie… et puis c’est tout. La seule chose qu’il ait faite de bien, c’est de me nommer ministre de l’Intérieur. »

L’Amérique. « Tout le monde dit que je suis fasciné par les Etats-Unis. J’ai laissé dire, car tout le monde est plus ou moins fasciné par les Etats-Unis. Mais en fait, ce que je vénère moi, c’est la Grande-Bretagne. Plus exactement, celle de Margaret Thatcher avec ses syndicats laminés, ses classes dirigeantes protégées, ses chômeurs brisés… »

La rupture. « Je vous avais dit que j’étais contre l’idée que les réformes importantes doivent être mises en œuvre dans les cent jours suivant une élection. C’est faux, je suis pour. C’est d'ailleus ce que je suis en train de faire, les réformes façon Blitzkrieg. Parce que moi, contrairement à d’autres, je ne fais pas une réforme mais toutes d’un coup : délinquance, immigration, code du travail, justice… Personne ne peut réagir à toutes ces attaques en même temps. Après, peinard, je gère. Comme j’ai la mainmise sur tout, je peux voir venir. »

Cécilia. « Nous ne nous aimons plus, nous avons juste les mêmes ambitions. Un candidat ne peut pas gagner l’élection présidentielle s’il n’est pas marié, s’il ne peut pas s’afficher en couple. C’est ainsi. Peu importe qu’il soit cocu. Il lui faut sa femme à ses côtés. C’est pour cette raison que j’ai tout fait pour nous restions ensemble, au moins jusqu’à la présidentielle. Désormais, nous allons voir si nous avons toujours un intérêt à rester ensemble. »

David Carzon

08:08 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (11)

17/07/2006

Et si les Bleus de Zidane rencontraient les Bleus de Platini ?

(Tout est presque faux mais tout aurait pu être presque vrai)



-    Bonsoir messieurs dames, bienvenue au Stade de France pour ce match mythique, bonsoir mon petit Jean-Mimi, très heureux de vous retrouver.
-    Tout à fait Thierry, bonsoir, content de commenter avec vous cette rencontre exceptionnelle à plus d’un titre.
-    Et oui, Jean-Mimi, pour son jubilé, Zinédine Zidane a non seulement réuni une affiche de rêve sur le terrain mais aussi aux commentaires puisqu’il nous a demandé de reformer notre duo magique pour l’occasion.
-    Ohhhh la la Thierry, comme vous y allez. La magie sera surtout sur le terrain.
-    Comme vous dites Jean-Michel. Après plusieurs mois de polémique dans les medias pour savoir qui de Platini et de Zidane est le meilleur footballeur français de tous les temps, ce dernier a décidé de trancher la question à l’occasion de son jubilé en mettant face à face les Bleus de 1982 et 1986 contre ceux de 1998 et 2006.  D’un côté, les Amoros, Tigana, Giresse, Bellone, Genghini, Bossis, Six… De l’autre les Dessailly, Guivarch, Thuram, Henry, Barthez…
-    C’est une affiche de rêve Thierry. D’autant que pour que le match soit le plus équilibré possible Zinédine Zidane a pris 20 kilos en deux mois.
-    Oui, c’était plus simple que de faire perdre 20 kilos à Platini vu le coup de fourchette qu’il a aujourd’hui, Jean-Michel.
-    Tout à fait Thierry. Et voici, l’arbitre qui va siffler le coup d’envoi. Il s’agit d’un arbitre coréen Thierry.
-    Oui Jean-Michel, et je prends ça comme un hommage.


10ème minute de match


-    Oh la la Thierry, Barthez et Bats n’ont pas eu grand-chose à faire pour le moment.
-    Je crois que Barthez vient d’allumer une deuxième cigarette d’ailleurs.
-    J’aperçois Giresse qui essaye de mettre un peu d’ordre dans son milieu de terrain, mais Tigana a l’air de bouder. Platini lui, est penché en avant, les deux sur les genoux en train de chercher sa respiration.
-    Regardez Thierry, il se passe quelque chose, Fernandez est en train de parler à Zidane, on dirait qu’il le chambre, mais Zidane ne réagit pas. Il a bien changé depuis l’épisode Matterazi. Mais non, regardez, il n’entend même pas l’arbitre, il continue à faire des roulettes et des passements de jambes dans le vide.
-    Jean-Michel, j’ai l’impression qu’il a mis des boules Quies dans les oreilles pour ne pas entendre d’éventuelles insultes…


40ème minute


-    Quelle action Jean-Michel…
-    Ha oui Thierry, quelle occasion ratée. On la revoit au ralenti.
-    Non, c’est à vitesse normale Jean-Michel.
-    Ha pardon. Voilà Karembeu remonte le terrain, centre sur Trézéguet dans la surface qui passe à Guivarch seul au point de pénalty qui transmet à Henry au deuxième poteau. Henry passe en retrait à Malouda qui tire largement au-dessus de la transversale.
-    Et dire que Bats n’était même pas dans ses cages, mais de l’autre côté du terrain en train de demander une clope à Barthez.


70ème minute


-    C’est au tour d’Amoros de débouler sur son couloir gauche et de centrer fort devant le but.
-    Oh la la, le ballon rebondit dans le dos de Platini à genoux en train de chercher sa respiration et passe juste à côté du poteau gauche. Barthez était battu.
-    Difficile de garder sa cage et d’ouvrir une cartouche de cigarettes en même temps.


125ème minute


-    Thierry, c’est toujours terrible de finir sur l’épreuve de pénalties.
-    Ils ne seront que deux tireurs Jean-Michel. Les deux meilleurs qui restent à départager. Zidane et Platini. Il faut dire que les autres sont presque tous blessés ou morts de fatigue
-    C’est Platini qui commence. Il s’élance, se mélange les pinceaux, tombe à plat ventre sur le ballon. Oh la la, sous la pression du ventre de Platini, le ballon part comme une fusée en pleine lucarne et c’est le but.
-    Quel suspense mon petit Jean-Mimi.
-    Oui, et je viens d’apprendre qu’il n’est pas interdit de marquer du ventre.
-    Attention, c’est au tour de Zidane de placer son ballon au point de pénalty. Il prend plusieurs pas d’élan. Mais que fait-il ? Il se jette en avant, il plonge et… je rêve, il donne terrible coup de tête dans le ballon qui file dans la lucarne aussi. Quel coup de tête, mon Jean-Mimi, on le savait déjà mais quel coup de boule il a ce Zidane !!!


David Carzon

10:07 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (10)

10/07/2006

Et si Zidane l’avait fait exprès ?

(Tout est presque faux mais tout aurait pu être presque vrai)

Bienvenue dans cette édition spéciale de votre journal Orange, le premier journal « mobile » de France. Nous sommes le 12 juillet 2026, tout de suite, les titres : la  Corée du Nord a signé les accords de non-prolifération d’armes nucléaires deux ans après la fin de la guerre contre le Japon, l’Irak prend aujourd’hui la présidence de l’ONU, en France le président Sarkozy s’apprête à faire des annonces en faveur des sans-papiers dans son discours du 14-Juillet, et Jannie Longo vient de remporter le championnat de France du contre-la-montre.


Et comme prévu, nous allons diffuser une interview exclusive de Zinedine Zidane, vingt ans jour pour jour après la défaite en Coupe du Monde 2006, vingt ans après son fameux coup de boule sur lequel le footballeur français ne s’est jamais exprimé. Aujourd’hui, pour les abonnés Orange, Zidane explique enfin son geste. Pour écouter l’interview, tapez 696969 sur votre mobile Orange, 5 euros la minute.


-    Zinedine Zidane, merci de nous recevoir pour nous expliquer enfin ce qu’il s’est passé il y a vingt ans.
-    De rien.
-    On le sait, vous n’êtes pas quelqu’un de très disert. Pourquoi aujourd’hui, acceptez-vous de lever le voile sur ce mystère ?
-    Je sais pas, il est temps peut-être.
-    Alors, dites-nous ce qui vous a poussé à mettre un coup de tête à cet Italien à la 110ème minute de la finale de la Coupe du Monde ?
-    Ben, avant le match, Jacques Chirac est venu dans le vestiaire et il m’a dit que si on gagnait la finale, il pourrait se représenter à la présidentielle de 2007. Alors, j’ai tout fait pour perdre.
-    Vous avez tout fait pour perdre ?
-    Oui. Quand je tire le penalty, je fais n’importe quoi, mais le gardien ne l’a pas arrêté. J’étais drôlement embêté. Heureusement que les Italiens ont égalisé tout de suite après.
-    C’est donc pour ça ?
-    Oui, après quand on arrive en prolongations, je sens qu’on va aller aux tirs aux buts. Alors il fallait que je déstabilise l’équipe pour être sûr qu’on perde.
-    Mais que vous a dit l’Italien ?
-    Que j’étais vraiment le meilleur joueur du monde…
-    Et c’est pour ça que vous lui avez mis un coup de tête ?
-    Non, je vous l’ai dit, c’est pour qu’on perde et que Chirac ne se représente pas.
-    Merci Zinedine Zidane. Si vous voulez revoir la finale, tapez 696969 sur votre mobile Orange, cinq euros la minute.


David Carzon

13:52 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (62)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu