Avertir le modérateur

15/09/2006

Et si les blogueurs étaient l’avenir de la politique ?

8 mai 2007 – URGENT AFP – composition du gouvernement

 

Le Premier ministre, Nicolas Sarkozy, nommé par Jacques Chirac après sa réélection à l'Elysée il y deux jours, vient de donner la liste de son gouvernement de rupture. Tous ces nouveaux ministres viennent de la blogosphère. « Certains ont voulu refuser leur poste mais on les a menacés de les passer par les armes pour trahison à la patrie », a précisé Matignon.

 

  • Ministre de l’Economie, des Finances et des entrepreneurs empêchés de faire leur boulot comme ils veulent à cause des lois trop restrictives et à cause des gens qu’on peut même pas virer comme des merdes : Loïc Le Meur
  • Ministre des Affaires étrangères et des relations avec les Etats-Unis : Vinvin
  • Ministre de l’Acculturation de tout ce qui est bon : Chryde
  • Ministre de la Lutte contre la propagande même si ça doit faire mal : Guy Birenbaum
  • Ministre des Gens riches mais trop malheureux (parce que bon, c’est dur de se lever le matin pour aller faire de la com’ quand on a bu trop de champagne la veille) : Jen la Bobo
  • Ministre de la Santé Mentale : Folie Privée
  • Ministre du Feu : Sébastien Fontenelle
  • Ministre de la Mer qui prend l’homme : le Capitaine
  • Ministre des Langues labyrinthiques : Anteresi
  • Ministre des Nouvelles Technologies Libres et Inbitables : Tristan
  • Ministre du Cul : Thomas
  • Ministre de la Culture sous plastique : Thomas Clément
  • Ministre de la Funk’tion  Publique : Arnaud Sagnard
  • Ministre de la Calotte Polar : Bastien Bonnefous
  • Ministre de la Justice et de l’Injustice : Eolas

Matignon a précisé que cette liste n'est pas encore exhaustive et surtout pas définitive, puisqu'elle pourra bouger en fonction des audiences.

 

13/09/2006

Et si l'arbre Sarkozy cachait la forêt Hallyday ?

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai) 

 

On peut dire que personne n’a rien vu venir. Durant des mois, les observateurs politiques ont focalisé leur attention sur les rivalités entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Mais comme à chaque élection présidentielle, il ne fait pas bon être favori trop tôt. Et la surprise a fini par arriver hier soir : Johnny Hallyday vient d’être désigné par l’UMP pour être son candidat à l’élection suprême.

medium_SGE.JUD80.030906120534.photo02.jpgAujourd’hui, on se rend compte que tout s’est joué début septembre 2006, lors des universités d’été de l’UMP à Marseille. Nicolas Sarkozy, alors tout puissant, avait invite deux personnalités : Doc Gynéco et Johnny Hallyday. Si le premier disparaît vite de l’entourage du président de l’UMP pour avoir tenté d’initier son fils Louis au cannabis, le second a fini par prendre une place de tout premier ordre au sein du parti, au point de faire de l’ombre au grand chef.

Et alors que Nicolas Sarkozy s’engluait dans les dossiers délicats (expulsions du territoire de tous les employés de GDF contre la privatisation, exécutions des sans-papiers en situation irrégulière, fichage de tous les Français…), le rocker belge qui a fini par reprendre la nationalité française, étonnait par ses propositions pour le pays : concerts tous les week-end dans les jardins du Trocadéro, baisse des taxes sur le whisky, lunettes gratuites pour tous, obligation d’acheter selon ses moyens des cd pour soutenir la filière musicale, facilitation des conditions d’adoption, transfer des cendres d'Eddie Barclay au Panthéon…Des mesures populaires faites par le plus populaire des chanteurs qui est devenu le plus populaire des candidats. Car ce sont les militants UMP qui lui ont demandé de devenir leur poulain. Avec le résultat qu’on sait aujourd’hui.

Du côté du Parti socialiste, face à ce mastodonte, on a préféré annuler la désignation de Ségolène Royal pour présenter un nouveau candidat capable de rivaliser avec Johnny. Beaucoup d’artistes de gauche ont décliné (Pierre Arditi, Renaud, Higelin, Lavilliers) et les militants socialistes devront donc choisir entre Bénabar et Joey Star.


David Carzon

14:28 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, hallyday, gynéco, ump

11/09/2006

Et si j'existe, c'est d'être fan ?

Suite à une note de Vinvin, je viens de recevoir un communiqué de l’association des fans transis réunis (AFTR). Je vous livre leurs réflexions.

« Nous nous indignons des commentaires portés par ce monsieur Vinvin à notre encontre. Si nous voulons ressembler à nos idoles, rien ni personne ne pourra nous en empêcher. Nous sommes libres d’aimer qui nous voulons. Ces idoles guident nos vies, sans elles nous ne serions rien. Elles donnent un sens à nos existences.

Je vous le demande : qu’y a-t-il de mal à se promener avec une béquille même si on ne boîte pas, juste pour rendre hommage à Grand Corps Malade ? Pourquoi ne pourrait-on pas s’habiller en rouge tout les jours pour célébrer Michael Shumacher ? Pourquoi ne pourrait-on pas prendre 150 kilos pour ressembler à Guy Carlier ? Qu’est-ce qui nous empêche de faire exprès de passer à travers un pare-brise de voiture pour avoir les mêmes cicatrices que Ribéry ? Qu’est-ce qui interdit de baiser devant un camescope et de diffuser les images sur internet quand Paris Hilton est devenue célèbre grâce à ça ? Ou de se faire enlever des seins après avoir acheté le dernier album de Charlotte Gainsbourg, de prendre du crack pour se mettre dans la peau de Pete Doherty, de voter Sarkozy pour faire comme Loic le Meur ?

Alors, comme dirait un grand philosophe, laissons nous rêver. »


CQFD

11:09 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu