Avertir le modérateur

11/07/2007

Tu veux pas pousser un peu ton cul que je regarde le paysage !!!

Imagine un calendrier Pirelli qui bouge. Tu veux voir ça ? Tu as Direct 8 ? Ton vœu peut être exaucé.


Je fais une parenthèse : oui, lecteur, j’ai décidé de te tutoyer. Ce n’est pas tant qu’avant, je te vouvoyais, mais plutôt qu’il était possible (bon c’est vrai, autant que de chances de gagner au loto) qu’il y ait plusieurs lecteurs en même temps sur ce blog. M’enfin on n’est pas chez Birenbaum, alors autant tutoyer la brebis égarée qui se retrouve ici. Et puis bon, Folie Privée, elle les tutoie depuis toujours ses lecteurs et personne vient la faire chier pour ça (en même temps, faut pas la chier du tout la miss).


Revenons sur le propos initial ô combien essentiel. Entre rediffusions, best-of et autres niaiseries, les patrons de chaîne se demandent comment remplir leur grille de programme. C’est là qu’il faut revenir aux fondamentaux des vacances : du voyage et des beaux paysages qui font rêver le quidam qui reste devant sa télé au lieu d’aller s’éclater au Sénégal.


Ça, c’est pour la détente de l’esprit. Il y a aussi la détente du gland. Celui du cadre dynamique qui passe toute l’année avec un kiki tout rabougri. Oui, c’est un nouveau théorème de la société moderne : plus la pression des actionnaires augmente, plus la pression sanguine baisse dans les corps spongieux. Donc pour une détente – pas graveleuse et un peu classe - du gland il y a la photo de mannequin presque à poil, une expression en voie de disparition tant tout attribut de pilosité est désormais photoshopé.


Et puis voilà que quelques-uns ont eu la lumineuse idée de marier tout ça devant une caméra, le voyage et le mannequin en petite tenue. Là, il faut imaginer la conversation :


-    Moi, je verrais bien un émission de voyages qu’on pourrait vendre aux chaînes de télé pour l’été. Tu vois, de supers destinations, avec des supers paysages de mer, de plages, de montages, de bateaux…
-    Moi, j’aurais plutôt vu un truc avec des bonnasses en bikini au bord de la piscine en train de se oindre le corps de crème solaire, leurs lèvres purpurines se frôlant alors que leurs mains s’égarent et que leurs doigts font des noeuds avec la ficelle du string… ha putain, ça y est, je bande…
-    Voilà, elle est là l’idée, tes filles en bikini, on les met pas au bord de la piscine, mais on les fait voyager, c’est encore mieux si elles font semblant de se tripoter le bouton aux Bahamas, sur un voilier ou devant un volcan en éruption.
-    Arrête c’est moi le volcan en éruption là. Mais elle est top ton idée. On va appeler ça… Bikini Destinations !!!


medium_em2_1181911201.jpgVous croyez que je plaisante ? Et bien non, Bikini Destinations est le programme phare de l’été de Direct 8, cette chaîne de la TNT de Vincent Bolloré (Never Mind The Bolloré, diraient les Sex Pistols aujourd’hui), qui représente à la télé ce que les Charlots étaient pour le cinéma.


medium_images.2.jpegGrâce à Direct 8, vous pouvez donc admirer de superbes créatures offrant leur croupe huilée aux récifs coralliens. Ça a quand même une autre gueule que la migration des animaux sauvages dans les plaines du Serengeti… Y’a pas à dire : entre un gnou qui se gratte le dos contre un arbre et deux blondes qui se frottent devant un palmier, le choix est vite vu.


David Carzon

27/06/2007

Rupture sera la chute

On nous parle de rupture, de renouvellement de la vie politique. Mais vous avez regardé cet après-midi, la première journée de la nouvelle législature sous l’ère Sarkozy ? Hein ? Non ? Ok, je comprends, c’est peut-être pas bandant dit comme ça. Toutefois, vous avez tort, vous devriez faire connaissance avec ceux qui votent les lois.

Comme vous n’avez pas regardé le premier jour de travail des députés que vous avez péniblement élus, je vais vous dire ce que vous auriez pu voir. Vous auriez pu comprendre le concept même de rupture en voyant 434 (à un ou deux près) députés réélus sur 577 retrouver leur place au Palais Bourbon.

Le chiffre de 434 (à un ou deux près), ça représente environ les 3/4 de l’hémicycle. Bref, toute la campagne s’est jouée sur la notion de renouvellement de la vie politique et vous avez changé seulement un quart de ceux qui détiennent le pouvoir législatif. Pour une rupture, c’est une rupture. Chapeau bas. Comme on le dit partout, la politique ne sera plus jamais comme avant. Pour se démarquer encore un peu plus, le PS a même choisi le même président de groupe que pour la précédente législature.

Autre exemple hier encore. Pour la désignation du nouveau président de l’Assemblée, la procédure veut que ce soit le doyen qui mène la séance. C’est donc le célèbre Loïc Bouvard qui se trouvait au perchoir pour un après-midi. Ceux qui s’intéressent de très loin à la politique doivent se dire qu’ils doivent être vraiment très cons pour ne pas connaître Loïc Bouvard. Qu’ils se rassurent, je plaisantais quand je disais qu’il était célèbre. Moi qui ne connais de la Bretagne que la crêperie de l’avenue de Gaulle à Saint-Mandé dans le Val-de-Marne, je n’avais jamais entendu parler de ce député UMP du Morbihan.

medium_634.jpg

 

« Erreur professionnelle », hurla alors une petite voix stridente dans mon oreille. Je me jetai sur mon ordinateur, me connectai au site de l’assemblée nationale pour décortiquer le cv de ce septuagénaire qui, je pouvais le voir sur mon écran de télé, partage le même goût que Chirac pour le pantalon relevé jusqu’au torse. En fouillant un peu pour écouvrir la vie parlementaire de Loïc Bouvard (et je suis remonté jusqu’en 1997), je compris mieux pourquoi son nom n’était jamais venu jusqu’à moi : aucun projet ou proposition de loi à son actif, aucun rapport parlementaire...

Vous pourriez me dire que la vie de parlementaire n’est pas faite que d’apparat, qu’il y aussi besoin d’obscurs soutiers oeuvrant dans d’obscures commissions de finances pour faire un obscur travail. Mais vous ne me le direz pas parce que vous n’en pensez pas un mot.

Bref, je reviens sur mon propos initial. Le désormais célèbre donc Loïc Bouvard au perchoir prononce le discours précédant l’élection du président de l’Assemblée. Et le voici qui se vante d’être élu depuis 1973, d’en être à son neuvième mandat… Et ses collègues d’applaudir comme si ce signe de longévité parlementaire était un exploit remarquable. Et voilà, pour une rupture, c’est encore une belle rupture.


David Carzon



PS : je m’inquiète d’un complot visant La Chaîne Parlementaire (LCP) sur laquelle j’ai pu suivre cette belle journée à l’Assemblée. J’avais déjà évoqué une possible suppression de l’émission Parlement Hebdo. Et voilà t’y pas que depuis quelques jours, sur ma freebox (je fais de la pub si je veux), LCP est passée du canal 13 au canal 68. Peut-être paye-t-elle un soutien trop voyant à Ségolène Royal ? Hannnnn, ça va je rigole, tout le monde sait que LCP soutenait Nicolas Bayrou .

30/05/2007

Sauvons Parlement Hebdo

Je viens d’apprendre que l’émission Parlement Hebdo diffusée sur La Chaîne Parlementaire et Public Sénat pourrait être supprimée dès la prochaine session extraordinaire de l’Assemblée nationale. Vous ne connaissez pas Parlement Hebdo  ? Bon, c’est vrai, cette émission requiert deux impératifs : avoir la TNT et ne pas s’endormir avec les poules.


medium_episode_212940.jpgAlors je vous explique. Présentée par Sophie Nivelle-Cardinale (excellente dans la maîtrise de la table pendant qu’elle parle) et Caroline Delage, cette émission revient sur toute l’actualité de la semaine à l’Assemblée nationale et au Sénat. Dis comme ça, vous vous dites que ça a l’air chiant. Mais il faut la voir sous l’angle instructif. Vous n’imaginez pas tout ce qui se joue dans nos assemblées et avoir un résumé de ce qui se trame dans les hémicycles devrait intéresser tous les citoyens que nous sommes. En plus, moi, à titre professionnel, j’ai appris plein de noms de députés que je croisais sans connaître.

(Ça ne veut pas dire qu’il fait regarder tout ce qui passe sur La Chaîne Parlementaire ou Public Sénat. Sauf si vous étiez un inconditionnel de « Très Chasse » ou  de « Au Tribunal ».)


Mais voilà, Parlement Hebdo n’est pas sûr de revenir à l’antenne alors que l’actualité parlementaire risque d’être particulièrement chargée et importante vu les nombreuses lois à venir (Merci monsieur le Président).


Moi, ça me manquerait.

David Carzon


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu