Avertir le modérateur

21/09/2007

Il est mouru Demain le monde

Parce que demain le monde est rattrapé par son présent, il va se fondre dès maintenant dans le passé.

Il y aura un futur mais il n'est pas écrit.

Baille Baille.

20/09/2007

Du gêne dans l’air

medium_R0011760.JPG


Quand j’ai ouvert la porte, ils étaient trois flics, habillés de blousons noirs avec des brassards marqués « police » autour du bras droit. Ils n’ont rien demandé et sont entrés chez moi. L’un d’entre eux a posé une mallette sur la table. Ils ont attendu que celle-ci soit ouverte pour parler. Enfin.

- Monsieur David Carzon ?
- Oui, c’est moi. Vous avez de la chance de ne pas vous être trompés d’appartement.
- Cela ne nous arrive jamais. Vous aviez bien reçu la lettre annonçant notre visite.
- Oui, oui, je vous attendais. Et si je comprends bien, je ne peux pas refuser.
- Non, vous ne pouvez pas.
- Et pourquoi chez moi ?
- Parce que ça nous permet également de vérifier l’endroit où vous vivez.
- Ça va durer longtemps.
- Si tout est en règle… non. Ouvrez votre bouche, nous allons prendre un peu de salive.

Celui qui portait la mallette, le scientifique probablement, a frotté un grand coton tige à l’intérieur de ma joue et s’est affairé sur l’espèce de machine qui devait analyser mon ADN. Cela a pris de longues minutes durant lesquelles personne n’a rien dit. Et enfin, la machine a craché un petit morceau de papier. Après l’avoir lu, l’expert du trio a pris un air ennuyé.

- Il y a un problème.
- Ha, et lequel ?
- D’après les résultats, votre identité génétique ne correspond pas à votre nom usuel.
- Je ne comprends pas.
- Et bien pour faire simple, vous ne devriez pas vous appeler Carzon, mais Carson.
- C’est un peu ce qui se raconte dans ma famille, j’ai un oncle qui fait de la généalogie et qui a remonté l’arbre familial ; il paraît qu’on vient d’un pays anglo-saxon et qu’on a émigré au moment de la famine de pomme de terre dans les années 1870.
- C’est sûrement vrai mais vous devriez vous appeler Carson.
- J’allais vous le dire, je crois qu’il y a une histoire comme quoi notre nom a été mal orthographié au moment où nos sommes arrivés en France et que le s s’est transformé en z. Peut-être même pour franciser volontairement notre patronyme.
- Notre problème reste le même : vous n’êtes pas en règle, votre nom actuel ne correspond pas à votre identité ADN
- Mais enfin, j’ai un acte de naissance, une carte d’identité, un permis de conduire. Je suis Français.
- Considérez que vos papiers sont des faux désormais. Nous allons entamer une procédure d’expulsion dans le pays de votre choix ou à défaut celui qui acceptera de vous accueillir. De là vous pourrez refaire une demande de visa en expliquant votre histoire. Je vais vous demander de nous suivre, vous allez être placé en centre de rétention avant d’être déféré devant un juge…

David Carzon

18/09/2007

La Cène de ménage

Et Ségolène de Nazareth-du-Poitou brandit la coupe et dit à ses disciplines : « Prenez et buvez en tous, car ceci est le sang du nouveau socialisme livré pour vous. Je vous mènerai tous au dans un monde plus juste si vous marchez à mes côtés dans un ordre juste, en vous tenant la main, en vous aimant tous et en m’aimant comme vous aimez votre mère ».

Et Judas l’Austère (dit Lionel tout Blanc) prit la parole : « Prenez et surtout mangez dans votre gueule oui. La dernière fois qu’on a t’a suivie les yeux fermés, on s’est fait décimer par les Romains de Neuilly en quinze jours. Et t’oublie un peu vite tout ce que j’ai fait moi. Tu parles de toi, de toi, de toi, comme s’il n’y avait eu aucun prophète avant. Si tu négliges les fondations pour construire ta maison, il ne faut pas s’étonner si le toit n’est pas droit, c’est Joseph le Charpentier qui dit ça ».

Et Judas FMInin (dit Dodo les Chandelles) répondit : « Tu parles d’un meneur, Judas l’Austère, la dernière fois, tu t’es fait battre dans l’arène par Jeannot le Centurion alors qu’il était à mains nues. Non, je pense quelqu’un qui sache comment faire fructifier trente deniers pour les faire partager à tous ensuite. En plus, les femmes m’adorent ».

Et Judas Lagirouette (dit Lolo à moto) surenchérit : « Moi, je pense qu’il ne faut pas pactiser avec les Romains comme certains le veulent ici. Et ne me dites pas que j’ai dit le contraire avant, c’est juste que vous n’avez rien compris parce que vous êtes tous trop cons et vous ne me méritez pas. J’ai été le plus jeune prophète de France, je suis en train de devenir le plus vieux prétendant ».

Et Judas Challenger (dit Bertrand Lib’ dans sa tête) ajouta : « Mes amis, tant que nous n’aurons pas réglé les problèmes concrets des Béthléemiens et des Béthléemiennes, nous ne serons pas crédibles aux yeux des autres citoyens. Par exemple, commençons par interdire la circulation des chars dans la ville et organisons un système de location gratuite d’esclaves porteurs pour nos déplacements ».

Et Judas Posture (dit Arnaud Giscard d’Estaing) maugréa : « Che ne chais pas qui choutenir à part moi mais cha ne chert à rien ».

Et Ségolène de Nazareth-du-Poitou leva les yeux aux ciel : « Mon dieu François Mitterrand, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Et tous les Judas répondirent en chœur, tous d’accord pour une fois : « Ségolène à la croix, Ségolène à la croix, Ségolène à croix ».

David Carzon

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu