Avertir le modérateur

05/09/2007

Quand le Blogday provoque des plaisirs solitaires... surtout chez un branleur comme moi

Il n’y a que Zette qui a osé brandir un étendard à mon effigie. Je l’ai d’ailleurs remerciée pour un tel acte de courage. Sinon, zobi, pas un autre qui m’estime digne d’intérêt au point de revendiquer la lecture de cet espace à la con.

Tout ceci s’est passé la semaine dernière. Toi, lecteur, tu ne l’as peut-être même pas su, mais le 31 août, c’était le jour du Blogday. Oui, je sais, le jour du Blogday, il y a comme qui dirait un pléonasme mais dis-toi que tout le monde ne pratique pas le grandbriton comme toi et qu’il sera toujours plus simple de comprendre un Jacques Delors en version anglaise (il a même fait des petits et ) qu’un Brad Pitt dans Snatch.

Je t’explique en deux mots le principe du Blogday. Il s’agissait de profiter de cette journée pour afficher sur son blog, ses carnets web préférés, les plus originaux, les plus ce que tu veux. Et donc, en un résumé définitif et brutal, si je me fie à mes statistiques, Zette m’a sauvé du zéro absolu. D’autant que certains blogueurs ont développé des blogrolls et autres hommages originaux avec des dizaines et des dizaines d’adresses. Mais point de demain le monde.

Moi, chez qui l’orgueil est aussi développé et turgescent que le pénis de Rocco Siffredi, j’aurais dû être mortifié, honteux, penaud, déconfit, humilié… J’aurais dû fermer mon blog en me disant que tu ne me méritais pax, sombre crétin de lecteur dont le cerveau produit autant de neurones qu’Airbus vend d’A380.

Et ben pas du tout figure-toi, j’ai même pas été vexé. Même pas mal. La mort de Raymond Barre m’a provoqué à peu près autant d’émotions. Et tu sais pourquoi ? Parce que si ce genre de choses procure un début d’érection, ce n’est pas ça qui va te faire jouir au bout du compte (tiens, je suis très dans la métaphore phallique aujourd’hui).

Oui, je sais, là, tu vas me dire que c’est comme aux Césars, quand le mec il l’a pas, il dit qu’il s’en fout. Tu vas me rajouter un truc à la con genre regarde Obispo, il vendait trop de la mort et pourtant il était super mal parce qu’il avait pas la reconnaissance de ses pairs.

Alors moi, je vais te répondre que je vais te la briser ta paire si tu continues à m’interrompre. Je te dis pas que ça fait pas plaisir, je te dis juste qu’y’a mieux que la reconnaissance d’un jour . Je vais t’expliquer.

A peu près à la même période, j’ai bouffé avec Chryde. Je l’ai déjà dit mais c’est un des rares types pour qui j’ai un respect aussi développé et turges…. Non, j’arrête de jouer avec le concept phallique . On a discuté de plein de choses, de tous ses projets comme BienBienBien. Ça fait un bien fou d’entendre ce mec t’expliquer comment tout ce qu’il a fait depuis des années se retrouve dans ce qu’il concrétise aujourd’hui. Parfois sans même en être conscient.

L’autre truc, c’est que j’ai découvert un blog, celui d'un prof prénommé Charly, que j’ai envie de suivre, de relire, de faire partager à mes amis. Un blog qui m’a fait pisser de rire. Je crois que je ne m’étais pas autant fendu la poire depuis la fois où j’ai relu toutes les notes de mon blog… Han le mec, comment il s’aime trop, tu vas me dire. Toi, le jour où tu comprendras le second degré, y’aura des socialistes dans un gouvernement de droite.

Bon, ce qui est vrai, c’est que je me suis vraiment marré. J’ai envoyé un petit mot au mec. Qui a eu la gentillesse de me renvoyer à son tour un petit commentaire très sympa. Avec des mots qui vont au-delà de la considération réelle que je peux porter à mon petit être vil. Il a même foutu mon blog dans sa blogroll qui ne compte que quelques adresses (au fait Carzon c’est avec un Z et pas un S, au lycée je tapais les profs quand ils se trompaient). Bref, tout ceci respirait la sincérité et la simplicité. Et y’a pas à dire, c’est rare et ça fait du bien.


David Carzon

00:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blog, blogday, blogroll

Commentaires

ah Charly, tu l'aimes aussi hein, j'avais déjà tapé sur ses doigts quand je t'ai vu dans sa Roll et j'attendais que Môssieu daigne descendre de son hamac.
Ralala, tout ça tout ça, l'est pas fraternelle, franche et amicale la blogosphère hein?
Des bizettes

Écrit par : Mélina LOUPIA | 05/09/2007

hihihi ! C'est toi qui tient la zappette à la maison ? Parce que moi, j'ai toujours dit : la zappette est un prolongement du pénis. En tout cas, au Québec, c'est toujours les hommes qui l'ont entre les mains...
J'ai fait remarquer à Charly que "corason" hihi s'écrivait avec un z. Heureusement il est prof de techno et non de français ! Passe que moi, ce que j'aime le plus, c'est relever des fôtes de français chez les profs de l-i-t-t-é-r-a-t-u-r-e mon cher !
C'est le lien chez Charly qui m'a amené jusqu'ici. Et zette aussi je la connais. Elle est tellement bonne. J'ai juste pas toujours le temps d'aller chez elle, c'est devenu trop gros la blogo. tu me pardonnes zette ?
Contente de trouver un nouveau tibloug très amusant. J'aime quand tu me parles à la 2e personne. J'aime pas le vouvoyment. J'aime pas les garçons. J'aime pas les filles non plus. (C'est F. Foresti qui dit ça, c'est drôle !)
A+

Écrit par : raynette | 05/09/2007

Tiens, je vais dire la même chose de Charly; c'est lui qui m'a emmenée ici. Oh chouette, me dis-je tout soudain en pressant les paumes de mes mains l'une contre les autres (oui, j'en ai plusiuers. C'est rien sympa, hein?)

Écrit par : melle Bille | 05/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu