Avertir le modérateur

30/05/2007

Sauvons Parlement Hebdo

Je viens d’apprendre que l’émission Parlement Hebdo diffusée sur La Chaîne Parlementaire et Public Sénat pourrait être supprimée dès la prochaine session extraordinaire de l’Assemblée nationale. Vous ne connaissez pas Parlement Hebdo  ? Bon, c’est vrai, cette émission requiert deux impératifs : avoir la TNT et ne pas s’endormir avec les poules.


medium_episode_212940.jpgAlors je vous explique. Présentée par Sophie Nivelle-Cardinale (excellente dans la maîtrise de la table pendant qu’elle parle) et Caroline Delage, cette émission revient sur toute l’actualité de la semaine à l’Assemblée nationale et au Sénat. Dis comme ça, vous vous dites que ça a l’air chiant. Mais il faut la voir sous l’angle instructif. Vous n’imaginez pas tout ce qui se joue dans nos assemblées et avoir un résumé de ce qui se trame dans les hémicycles devrait intéresser tous les citoyens que nous sommes. En plus, moi, à titre professionnel, j’ai appris plein de noms de députés que je croisais sans connaître.

(Ça ne veut pas dire qu’il fait regarder tout ce qui passe sur La Chaîne Parlementaire ou Public Sénat. Sauf si vous étiez un inconditionnel de « Très Chasse » ou  de « Au Tribunal ».)


Mais voilà, Parlement Hebdo n’est pas sûr de revenir à l’antenne alors que l’actualité parlementaire risque d’être particulièrement chargée et importante vu les nombreuses lois à venir (Merci monsieur le Président).


Moi, ça me manquerait.

David Carzon


28/05/2007

Je travaille pour Le Monde

J'ai été muté et je ne le savais même pas. Mercredi soir, le JT de 20 h de France 2 fait une brève sur la vote de la rédaction du Monde contre son patron candidat à sa succession, Jean-Marie Colombani. Elle illustre le commentaire de David Pujadas avec des images d'archives de Colombani puis de la rédaction du Monde. Et surprise, on voit ma trogne avec celles des affreux qui me servent de collègues. Ben oui, il s'agissait d'images d'archives de la rédac' de 20 Minutes.

La preuve :

medium_Image_2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le gars avec le doigt sous le nez et plus de cheveux, c'est moi, et là je réfléchis grave parce que c'est notre réunion hebdomadaire pour trouver des sujets qu'ils sont bons coco. En tout cas, ça me fait plaisir de savoir qu'après nous avoir craché dessus, on nous confond avec Le Monde.

 

David Carzon 

15/05/2007

Il est mouru le président Sarkozy

(Tout est presque faux, mais tout pourrait être presque vrai)

 

Les policiers en sont persuadés, ils vont réussir à mettre un nom sur l’assassin du président de la République. Mais pas seulement. Il faut dire que l’enquête s’est accélérée hier soir, avec l’arrestation de Steevy Boulet, l’ancien lofteur de M6 qui a été placé en garde à vue. Pour le moment, les enquêteurs se contentent de dire que le jeune homme critique littéraire chez Laurent Ruquier est un « témoin important » dans cette affaire, se refusant à préciser son degré d’implication. Mais de source bien informée, il se pourrait bien que le gardé à vue soit plus un suspect qu’un témoin. En effet, l’arme du crime, un préservatif ultra-résistant, aurait été retrouvée à son domicile, cachée au milieu d’autres capotes usagées.


Rappelons les faits. Pour son premier 14 juillet, deux mois après sa prise de fonction, le nouveau président décide de casser les codes. Finie la garden-party, place à la fête en boîte de nuit mélangeant people et politiques. Au programme : champagne, petits fours et jolies filles… Et pour le grand public, une grande fête populaire et un concert gratuit place de la Concorde avec Jeane Manson, Mireille Mathieu, et Didier Barbelivien.


Dans la boîte de nuit située près des Champs-Elysées, tout se déroule normalement. Jusqu’à ce que le président reçoive un appel sur son portable – ce qui a toujours fait penser aux enquêteurs qu’il pouvait s’agit d’un proche – et se dirige vers les toilettes. Au bout de quelques minutes, ses gardes du corps restés à la porte s’inquiètent et pénètrent à leur tour dans les toilettes. Derrière une des portes, ils trouvent le corps sans vie du président, étouffé par un préservatif passé sur sa tête. Aussitôt, les lieux sont bouclés. Mais les toilettes sont un lieu de passage très fréquenté et les suspects nombreux. Arrivée rapidement sur les lieux, la police retrouve quelques témoins, rapidement mis hors de cause. Les enquêteurs vont plutôt chercher du côté de ceux qui ont été vus au moment du meurtre et qui ne sont plus présents dans la boîte. Dont un certain Steevy Boulet.


Toujours selon nos informations et d’après les relevés téléphoniques épluchés par les policiers, le suspect aurait bien passé un appel à Nicolas Sarkozy juste avant le meurtre. Une attitude difficile à comprendre tant il aurait pris peu de précautions pour se protéger des soupçons si ces informations se confirment.


Reste la question du mobile. Et là, cette affaire est encore plus intéressante. Il semble en effet, que Nicolas Sarkozy retenait depuis plusieurs moins, en otage Bourriquet, la peluche de Steevy. Il lui avait promis de lui rendre après l’élection présidentielle, en échange de son vote et de son soutien public. Sauf qu’il aurait refusé de lui rendre comme promis.


Depuis que ces informations ont filtré, les langues se délient. En fait, il apparaît que beaucoup de personnes ont été victimes de cette forme de chantage. Les policiers auraient effectué une perquisition dans un bureau de l’Elysée où ils auraient fait de surprenantes découvertes. Non seulement, ils auraient retrouvé Bourriquet, mais aussi la tirelire à pièces jaunes de David Douillet, la machine à bronzer de Jacques Séguéla, les mémoires que Mitterrand avait confiées à Georges-Marc Benamou, la fille adoptive de Johnny Hallyday et Laetitia, le livre de blagues d’Arthur, le slip kangourou fétiche de Bigard, la rouleuse de Doc Gynéco, le dentier de Roger Hanin, le flingue d’Yves Rénier, la guillotine miniature de Sardou, l’anneau gastrique de miss Dominique, les cigares d’André Santini, ou encore les burnes de Tapie.


Ces découvertes embarrassent bien évidemment la justice puisque si elles permettront de résoudre l’assassinat du président, elles ouvrent d’autres perspectives si les circonstances de l’élection de Nicolas Sarkozy. Car si ces chantages ont pu s’exercer sur des gens connus, cela a-t-il pu être le cas avec les électeurs lambda ? Et si oui, cela a-t-il eu une influence sur le résultat du vote ?
Avant d’aller plus loin, les enquêteurs doivent entendre Steevy Boulet. Celui-ci aurait promis de coopérer si on lui rend son Bourriquet.


David Carzon

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu