Avertir le modérateur

14/02/2007

Je dis pour qui je vote donc je suis

L’heure est au coming-out politique. Christophe Ginisty a annoncé qu’il voterait Bayrou à la présidentielle. Qui est Christophe Ginisty me direz-vous ? Et vous avez raison. Christophe Ginisty fait partie de ceux qu’on appelle les barons blogueurs, avec les Le Meur, Gloagen, Clément et autres Vinvin. Ils sont la partie immergée de l’iceberg « blog ». Pas spécialement les plus représentatifs, mais ce sont ceux dont les médias parlent le plus, et à quelques-uns ils finissent - à leur corps défendant ou pas - par parler pour tous les autres. Alors quand il y en a un qui lève le doigt, on a l’impression que c’est toute la blogosphère qui agite les bras.


Chez les « Barons », en tout cas, l’heure est à l’affichage de ses convictions politiques. Dans un post argumenté, Christophe Ginisty (patron de l’agence La Rumeur Publique, du site Pointblog et organisateur du festival de la création sur internet à Romans) explique donc pourquoi il choisit le camp centriste. Au-delà de l’adhésion au positionnement » et au « courage » politique de François Bayrou dans cette campagne, Christophe Ginisty loue une qualité du candidat, pourtant décriée un peu partout : son programme et sa lisibilité sur internet. « J'ai pu trouver facilement les réponses à mes interrogations et ainsi prendre une décision », écrit Ginisty. Il est vrai que dans les médias traditionnels, on ne parle et ne fait parler Bayrou que sur sa critique des médias, oubliant d’évoquer son programme.


Pour le moment, les réactions à ce coming-out sont au mieux positives, au pire compréhensives. A retenir toutefois ce commentaire malicieux qui lui demande pour qui il va voter au second tour.


Rien à voir avec ce qu’avait déclenché Loïc Le Meur, il y a quelques mois, quand celui-ci avait déclaré sa flamme électorale à Nicolas Sarkozy, provoquant des réactions allant d’un extrême à l’autre. Pour Le Meur, cette prise de position publique est naturelle. Il donne souvent l’exemple américain où explique-t-il « les gens affichent pour qui ils vont voter sur leur plaque d’immatriculation ».
Ce que ne dit pas Christophe Ginisty dans sa note, c’est ce qui l’a poussé à se dévoiler à la face du monde (des blogs). « Ca ne changera pas la face du monde mais au moins cela me permettra de participer à la campagne en toute transparence », avait-il juste explique dans une note précédente.


Transparence, le mot est lâché. Si Christophe Ginisty préfère jouer cartes sur tables pour s’investir dans la campagne de manière franche, c’est son droit. Toutefois, c’est aussi au nom de la transparence qu’on demande tout et n’importe quoi aux blogueurs. Comme d’exiger – je pèse mes mots - de Versac qu’il commente le ralliement de Christian Blanc au candidat de l'UMP au motif qu’il a été proche un temps de l’ancien patron d’Air France. Comme si cela pouvait expliquer, par ricochets, le pourquoi du soutien de Blanc à Sarkozy.


La transparence ne peut fonctionner que dans un sens. C’est au blogueur de décider où il place le curseur, de dire ou non pour qui il vote, combien il gagne. En tout cas, il sera intéressant de voir si d’autres blogueurs suivent ce mouvement. Versac veut inaugurer le journal de ses hésitations, Embruns regarde ça ou ça d'un oeil plus ou moins critique...

David Carzon

Commentaires

Cher David,
Puisque tu me cites sympathiquement, je me permets de poursuivre la discussion. Je respecte la démarche de ceux qui font leur "coming out" politique au nom du principe simple que chacun fait ce qu'il veut sur son blog et si on n'aime pas, on ne vient pas.

Pour ma part je ne compte pas soutenir un candidat sur mon blog. Peut être que je dirais pour qui je vote le moment venu mais je ne suis pas persuadé que celà intéresse mes lecteurs. En tout cas, hors de question que mon blog deviennent un support de propagande. Je ne veux pas qu'un lecteur puisse se sentir mal à l'aise sur mon blog car je lui balance trois fois par jour des notes dithyrambiques sur un candidat auquel il est opposé idéologiquement.

Écrit par : Thomas Clément | 14/02/2007

les blogs sont morts... ou instrumentalisés tendance godillot. Ginisty comme d'autres est en vie...

Écrit par : mry | 14/02/2007

Une chose est sûre : peu de blogueurs influents se ralieront publiquement à Sarkozy ou à Ségolène Royal (sauf ceux qui sont directement engagés dans les partis en question, bien entendu).
Les blogueurs Sarkozystes ont désormais une idée de ce qui les attendent en cas de coming-out, avec l'exemple de LLM qui est trainé dans la merde depuis quelques mois juste pour avoir osé écrire qu'il allait voter à droite ; et les Royalistes savent qu'ils se feront basher pendant les 5 prochaines années d'immobilisme qui suivront l'élection de la demoiselle.
Pour ceux qui ont choisi de faire leur coming-out politique, reste Bayrou… pas de surprise.
Pour les autres, ce sera probbalement les verts, le silence, ou l'annonce de dernière minute.

À noter qu'un blogueur qui ne donne pas son avis sur la politique n'est effectivement pas tenu de donner son intention de vote, comme le précise Thomas ci-dessus.

Avis perso.

Écrit par : Ouinon | 14/02/2007

@ Thomas Clément : parce qu'on ne peut pas faire de notes critiques sur le candidat qu'on soutient ? C'es forcément dithyrambique ?

@ mry : Beaucoup de problèmes de godillot en politique. Je suis assez bien placé pour le dire vu que je fréquente pas mal l'Assemblée nationale.

@ Ouinon : c'est vrai que l'ambiance n'est pas très sereine sur le blog de Le Meur en ce moment

Écrit par : david carzon | 14/02/2007

Juste pour préciser mon précédent commentaire, car je me suis mal exprimé : je ne voulais pas dire que les blogueurs allaient majoritairement voter Bayrou mais disons que les blogueurs sarkozystes et socialistes feront probablement moins de coming out que les sympatisants UDF. Voila, je me sents mieux maintenant, désolé ;-)

Écrit par : Ouinon | 15/02/2007

J'ai fais moi aussi mon coming out.

et merci d'évoquer ceci "Il est vrai que dans les médias traditionnels, on ne parle et ne fait parler Bayrou que sur sa critique des médias, oubliant d’évoquer son programme."

c'est tellement vrai!!

Écrit par : Acrerune | 15/02/2007

@ Acrerune : Le problème, c'est que François Bayrou en joue aussi parce qu'il sait que cela lui procure un espace médiatique. Tout la difficulté pour lui sera de faire la démonstration que ses idées, comme son positionnement, peuvent être différentes des autres.

Écrit par : david carzon | 15/02/2007

OuiNon, il ne faut pas oublier une chose concernant le Meur : il n'a pas juste déclaré qu'il allait voter Sarkozy. Il participe activement à se campagne, a quasi lâché son job pour ça, et se sert de son blog comme d'un relais de campagne... C'est plus que faire simplement son coming-out.

Écrit par : Chryde | 15/02/2007

Excellent article.
La blogosphère aime à se penser comme leader d'opinion. Or, cela va de pair avec l'indépendance d'esprit, d'où à mon avis un certain malaise à se rallier aux multinationales de la politique. Il y a un coté altermondialiste chez le bloggeur : pour une autre vision de la politique.

Toreador (http://www.toreador.fr)

Écrit par : Toréador | 15/02/2007

Les barons ne sont-ils pas plutôt la partie émergée de l'iceberg, qu'immergée ?

Sinon, je ne suis pas tout à fait d'accord avec Toréador : "la blogosphère" aime-t-elle à se penser comme leader d'opinion ? Certains, dans la blogosphère, oui. Pas tous. Et le phénomène est aussi dû aux media, qui ne manquent pas d'appeler untel "blogueur influent", tel autre "blogueur de renom", voire "leader d'opinion", sans que le blogueur l'ait spécialement sollicité.

Et la blogosphère ne manque pas de billets interrogatifs quant à l'influence réelle ou supposée des blogueurs.

Allez, je me lâche, avec l'exergue de mon blog : "l'important n'est pas de réussir, ce qui ne dure jamais, mais d'avoir été là, ce qui est ineffaçable" (Jacques Maritain).

En ce qui me concerne, j'ai créé mon blog parce que j'avais le sentiment de ne pas retrouver "ma voix" sur le Net. Je voulais davantage "témoigner" qu''influencer". Après, évidemment, on aime être lus. Je me permets de dire ça en toute immodestie puisque je suis conscient que mon blog est un peu parcouru. Mais je connais aussi le revers de la médaille : vous devenez une cible, puisque vous émergez. Et certains se prennent à vouloir vous "dégonfler la tête", partant de l'idée que, bien évidemment, vous ne pouvez qu'avoir pété une durite, et vous croire influent.

Écrit par : koz | 21/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu