Avertir le modérateur

22/01/2007

Tant qu'il y a à boire, y'a de l'espoir

Oui, l’industrie du disque va mal. Oui, elle souffre. Oui, elle ne sait encore pas trop comment se sortir de l’impasse actuelle. Oui, mais elle a encore soif. Dimanche soir, c’était la grande soirée d’ouverture du Midem à l’hôtel Martinez. Il fallait le voir pour le croire : au bout des longs couloirs aux lumières tamiséesmedium_P1010827.jpg, à l’ambiance d’habitude si feutrée, le quidam invité déboulait dans la grande salle de réception de l’hôtel avec deux énormes bars et des centaines de coupes de champagne. Vu le monde, on pouvait se dire qu’il n’y aurait qu’un service et qu’avec un peu de chance, on pourrait boire juste une petite coupette. Ben non, parce qu’en fait, c’était open bar de chez open bar. Les centaines de coupes de champagne se sont transformées au fil des heures en milliers de coupes. Et on a beau vouloir faire un peu attention à sa dignité, on finit par boire ces coupes comme on mange des escargots : à la douzaines.

 

medium_P1010824.jpg


J’ai commencé par le symbole et le superflu. Toutefois, l’essentiel n’était pas là dans cette soirée. Car au milieu de cet océan de bulles, il y avait des groupes qui jouaient. Quoi ? Des groupes ? De la vraie musique ? Incroyable ! Après deux jours à discuter de l’avenir économique de la filière, de business-models, bref d’argent (ou plutôt son manque d’argent), ça fait du bien de revenir aux fondamentaux : des musiciens sur une scène.


Au programme de ce set sponsorisé par Emi Publishing, quatre groupes très différents. Les Canadiens de Justin Rutledge avaient le rôle le plus ingrat : ouvrir la soirée quand tout le monde est occupé à picoler et à discuter. Mais leur folk avec des vrais morceaux de grosses chemises à carreaux se prêtait bien à l’ambiance cool du moment.


La suite était d’un tout autre niveau. Naturally 7 sont bien sept sur scène comme leur nom l’indique. medium_P1010833.jpgEt si on a l’impression d’entendre un groupe avec des instruments, leur prouesse est de les imiter à la perfection avec leurs seules cordes vocales. Ce ne sont pas seulement des « human beat boxes ». Leur idée va bien au-delà. Chacun a un rôle bien dévolu, chacun a son instrument : guitare, batterie, trompette, basse, platine… Une révélation.


Après, c’était du lourd, Mando Diao est un groupe de rock suédois avec tout ce qui va avec : coupes de cheveux, chemises noires, ceintures qui brillent autant que les pupilles. Après la performance précédente, Mando Diao est venu rappeler à l’assistance que le rock, ça peut faire mal aux oreilles, que ça peut vous prendre aux tripes et vous remuer de l’intérieur. Comme si vous étiez traînés par les pieds par une meute de chiens de traîneaux sur un chemin de cailloux.


Pour le dernier groupe, Shiny Toy Guns qui se situe dans une ligne « punk cold wave », si vous voyez ce que je veux dire, je préfère me garder de tout commentaires artistiques. J’ai surtout remarqué que le chanteur portait des fameux jeans noirs hyper cintrés sur les mollets et les chevilles. Alors je me suis pris à espérer que cela n’annonce pas un retour à la mode de ces pantalons. Parce que, cette période-là des années 80, franchement, je n’en ai pas que des bons souvenirs. Et pas seulement d’un point de vue vestimentaire, je parle aussi de musique.

medium_P1010845.2.jpgC’est en me faisant cette réflexion que j’ai alors aperçu le batteur. Et sa ressemblance avec un ancien participant de la Star Ac’- en version gothique - m’a tellement sauté aux yeux, que je me suis dit que j’avais trop bu et qu’il était temps de rentrer.

David Carzon

10:50 Publié dans Ma vie au midem | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : midem, musique

Commentaires

jeune dépravé !

Écrit par : Folie Privée | 22/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu