Avertir le modérateur

31/05/2006

Et si les supporters de foot n’allaient pas voir les matchs ?

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

Des stades vides, des organisateurs dépités, des joueurs désemparés, des audiences télé catastrophiques… La Coupe du Monde de football 2006 en Allemagne a tourné au fiasco général. La faute à quoi, la faute à qui ? A la qualité médiocre de matchs sans but ? Non. A des supporters lassés par un sport corrompu par l’argent ? Non plus. A des billets trop chers. Toujours pas puisque toutes les places avaient été vendues.

En fait, les supporters du monde entier se sont bien rendus en Allemagne. Mais pas jusqu’aux stades de foot, ils se sont arrêtés aux bordels. La prostitution non forcée est légale Outre-Rhin alors des entrepreneurs en ont profité pour faire venir des cargaisons de filles. Et la loi de l’offre et de la demande faisant le reste, il y avait de très affaires à faire et beaucoup ne sont pas privés.

Résultats, beaucoup ont préféré passer leur temps à multiplier les passes dans les rues qu’à regarder celles des joueurs dans les stades. Les chiffres sont édifiants : à Berlin, un complexe aménagé pour accueillir 650 clients en même temps, ouvert 24 h sur 24, 7 jours sur 7 durant les trente jours la Coupe du Monde, n’a pas désempli. A raison d’une passe par heure, on arrive au total vertigineux de 468 000 passes pour ce seul lieu. Soit autant de buts dans le championnat de France de football pour les 500 prochaines années. CFQFD

David Carzon

11:14 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (0)

Il est mouru Patrick de Carolis

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

L’ancien animateur et président de France Télévisions a été retrouvé mort à son domicile samedi soir vers 23 heures par sa compagne. Ce décès, aujourd’hui, tout le monde en parle car il a été retrouvé la tête plantée dans une vieille télévision à tube cathodique. On ne sait pas s’il s’agit d’une vengeance ou d’un suicide. On sait juste qu'un homme vêtu d'un costume noir et d'un t-shirt noir a été aperçu dans l'immeuble peu avant le drame.

Cet homme d’influence aura marqué la télévision publique de son empreinte. D’abord en tant qu’animateur de l’émission « Des racines et des ailes » sur France 3, programme qui mêlait patrimoine, géographie, histoire et électorat de droite. Ensuite, en tant que président du groupe France Télévisions où il est faible de dire qu’il y passa un grand coup de balai.

Après avoir fait partir ou virer (rayer selon la mention inutile) les emblématiques Fogiel et Ardisson, il s’est attaqué au reste de la bande et très vite, il a fait le ménage par le vide : Patrick Sébastien puni pour avoir révélé Shirley et DIno, Thierry Beccaro à qui l’on a demandé de choisir entre Motus et le théâtre, Laurent Ruquier (« on l’a trop essayé », aurait dit Carolis), Daniela Lumbroso qui selon la direction était l’archétype même de l’intelligensia parisienne, ou encore Michel Drucker sur la sellette depuis qu’il avait osé demander à Nicolas Sarkozy si ce dernier imaginait pouvoir perdre les élections.

Patrick de Carolis avait gardé les figures qu’il considérait comme les plus emblématiques de l’avenir du service public (Pascal Sevran, Julien Lepers, Laurent Romechko, Sophie Davant) fait venir d’autres animateurs du même acabit (Stéphane Bern, Evelyne Dhéliat, Denise Fabre…) et il avait même réussi le tour de force de ressusciter Léon Zitrone.

Et les résultats ne s’étaient pas fait attendre puisque les audiences avaient très rapidement rattrapé celles d’Arte. Et c’est en pleine gloire qu’il avait décidé de se retirer de la présidence de France Télévisions, estimant son devoir accompli. C’est aussi à ce moment qu’il avait révélé son idylle avec Bernadette Chirac, la veuve de l’ancien président, un amour né au moment où Patrick de Carolis avait écrit un livre avec elle. Une passion d’abord chaste qui s’est concrétisé après la mort de Jacques Chirac par overdose de Corona.

La mort de Patrick de Carolis intervient au moment où celui-ci ne cachait que ce qu’il avait fait de bien pour la télé française, il avait envie de le faire aussi pour la France tout court.

David Carzon

23/05/2006

Et si le corbeau, c’était Marcel Béliveau ?

(tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

On connaît désormais les tenants et aboutissants du volet dénonciation calomnieuse de l’affaire Clearstream. Il s’agissait en fait d’un vulgaire canular monté de toutes pièces par Marcel Béliveau, le spécialiste québécois des caméras cachées qui avait voulu monter une « surprise, surprise » à Laetitia Casta.

Et oui, parmi les personnalités citées, à tort, comme ayant des comptes dans la nébuleuse chambre de compensation Clearstream, on a surtout retenu les noms de Sarkozy, DSK, Chevènement ou encore des industriels de l’armement. On a oublié qu’il y avait des personnalités du showbiz, comme Alizée et Laetitia Casta donc. Personne n’avait pensé à enquêter de ce côté. A tort visiblement.

En effet, on a appris hier que c’est Marcel Béliveau qui avait falsifié le listing. Il voulait faire croire à Laetitia Casta qu’elle se trouvait au cœur d’une énorme affaire politique. Un peu comme Carole Bouquet avait été au centre des écoutes de Mitterrand. Sauf que la fiction a dépassé le gag lorsque le faux listing s’est retrouvé dans de mauvaises mains provoquant une guerre politique et industrielle sans précédent où tout le monde a voulu manipuler tout le monde.

Marcel Béliveau a présenté ses excuses et a regretté de ne pas avoir parlé plus tôt. « Une fois que l’affaire a pris une telle ampleur, je n’ai pas osé révéler la vérité. » Il a précisé qu’il continuerait toutefois à monter des canulars. Et qu’il était en train d’imaginer un scénario autour d’un bug informatique lors du passage à l’année 2010.

David Carzon

19:23 Publié dans Et si... | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu