Avertir le modérateur

31/05/2006

Il est mouru Patrick de Carolis

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

L’ancien animateur et président de France Télévisions a été retrouvé mort à son domicile samedi soir vers 23 heures par sa compagne. Ce décès, aujourd’hui, tout le monde en parle car il a été retrouvé la tête plantée dans une vieille télévision à tube cathodique. On ne sait pas s’il s’agit d’une vengeance ou d’un suicide. On sait juste qu'un homme vêtu d'un costume noir et d'un t-shirt noir a été aperçu dans l'immeuble peu avant le drame.

Cet homme d’influence aura marqué la télévision publique de son empreinte. D’abord en tant qu’animateur de l’émission « Des racines et des ailes » sur France 3, programme qui mêlait patrimoine, géographie, histoire et électorat de droite. Ensuite, en tant que président du groupe France Télévisions où il est faible de dire qu’il y passa un grand coup de balai.

Après avoir fait partir ou virer (rayer selon la mention inutile) les emblématiques Fogiel et Ardisson, il s’est attaqué au reste de la bande et très vite, il a fait le ménage par le vide : Patrick Sébastien puni pour avoir révélé Shirley et DIno, Thierry Beccaro à qui l’on a demandé de choisir entre Motus et le théâtre, Laurent Ruquier (« on l’a trop essayé », aurait dit Carolis), Daniela Lumbroso qui selon la direction était l’archétype même de l’intelligensia parisienne, ou encore Michel Drucker sur la sellette depuis qu’il avait osé demander à Nicolas Sarkozy si ce dernier imaginait pouvoir perdre les élections.

Patrick de Carolis avait gardé les figures qu’il considérait comme les plus emblématiques de l’avenir du service public (Pascal Sevran, Julien Lepers, Laurent Romechko, Sophie Davant) fait venir d’autres animateurs du même acabit (Stéphane Bern, Evelyne Dhéliat, Denise Fabre…) et il avait même réussi le tour de force de ressusciter Léon Zitrone.

Et les résultats ne s’étaient pas fait attendre puisque les audiences avaient très rapidement rattrapé celles d’Arte. Et c’est en pleine gloire qu’il avait décidé de se retirer de la présidence de France Télévisions, estimant son devoir accompli. C’est aussi à ce moment qu’il avait révélé son idylle avec Bernadette Chirac, la veuve de l’ancien président, un amour né au moment où Patrick de Carolis avait écrit un livre avec elle. Une passion d’abord chaste qui s’est concrétisé après la mort de Jacques Chirac par overdose de Corona.

La mort de Patrick de Carolis intervient au moment où celui-ci ne cachait que ce qu’il avait fait de bien pour la télé française, il avait envie de le faire aussi pour la France tout court.

David Carzon

Commentaires

Merci pour cette amusante petite nécro. Du coup j'ai lu les autres. Pour en revenir à de Carolis, je crois que son pouvoir de nuisance n'a pas fini de nous étonner.
Sinon à voir dans le Télérama du 27 mai au 2 juin page 70, une photo du président de France Télévision qui ferait passer Christopher Lee pour un aimable plaisantin.

Écrit par : Goupil94 | 31/05/2006

non ;e ne suis pas infidele,je continue assiduement a lire les necro imaginaires,exellentes comme toujours!
c'est pas le pied,il est mourru le beau temps.
meme cela c'est voulu pour entretenir la morosité francaise concernant la tele.
je lutte,je ne regarderai pas REX l'apres midi,j'irai braver la pluie et les nuages

Écrit par : ouraoui fétiha | 01/06/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu