Avertir le modérateur

12/04/2006

Question-spectacle

Mardi soir sur au Grand Journal de Canal +, Ségolène Royal a enfin lâché qu’elle serait « probablement candidate si ça continue comme en ce moment ». Ça y est enfin, elle l’a dit. Mais qui lui a fait craché le morceau ? Un journaliste politique de Canal à force de pugnacité ? Un Michel Denisot jouant sur le registre de la confidence pour obtenir ce scoop ? Non, non rien de tout ça, c’est Jamel Debouzze qui l’a poussé à se lâcher au detour d’une question venue de nulle part dont il a le secret.

Si on peut remercier l’humoriste pour ses talents d’intervieweur, cet épisode est révélateur d’un malaise : les hommes et les femme politiques préfèrent désormais se confier à des émissions à grand spectacle. Ils peuvent bien se plaindre qu’ils ont de moins en moins d’espace public pour s’exprimer, qu’ils en sont réduits à faire le zouave entre un comique et une staracademycienne, ils ont appris à jouer et à profiter de ce système.

Depuis plusieurs semaines, tous les canards dits sérieux font leur couverture avec la présidente de la région Poitou-Charentes sur l’unique question de sa candidature (et peu de questions sur ses idées de fond d'ailleurs) et elle, elle tourne autour du pot, usant d’une langue lourde de trois tonnes de bois, pour dire qu’elle se décidera le moment venu. Et là presque sans le vouloir, elle fait tomber le masque.

A être ainsi plus en accord entre elle-même et son image publique, elle y aura certainement gagné en humanité, mais elle n’a pas aidé tous ces journaux qui parlent d’elle pour ne rien dire.

David Carzon

Commentaires

Petite prédiction. Contrairement à ce qu'ils nous racontent tous (hommes et femmes politiques, experts, sondeurs, journalistes politiques…), la campagne pour la présidentielle 2007 portera encore moins que celle de 2002 sur les projets des différents candidats (faudra le faire…), mais sera une campagne exclusivement people. Du genre "Nicolas, hier soir, devant tout un parterre de journalistes accrédités pour le suivre, il avait mis une cravate d'un joli bleu pour draguer les policiers, et il a lâché une phrase méchante contre Chirac". Ou "Ségolène, elle avait un beau tailleur rouge, comme la gauche de Jaurès, et elle a fait la bise à François avant de monter à la tribune". Et est-ce que Nicolas, il vit toujours seul? Cécilia elle lui manque? Il l'a remplacée ou pas? Et Ségolène, c'est vrai qu'elle est plus avec François? Et DSK, il parle encore à Fabius? Et Jospin, il est avec Sylviane ou avec Nathalie?
Le Pen en 2002, le référendum sur l'Europe et les banlieues en feu en 2005, le CPE en 2006, quelque chose me dit pourtant que ce pays a une furieuse envie qu'on parle du fond. Mais ça, aucun homme-femme politique, ni journaliste politique, n'en aura le courage. Alors boum!

Écrit par : Bastien | 12/04/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu