Avertir le modérateur

05/04/2006

Il est mouru Jean-Louis Borloo.

(Tout est presque faux, mais tout aurait pu être presque vrai)

Il est mouru Jean-Louis Borloo. Le corps de l’ancien ministre de la Cohésion sociale qui avait disparu de la circulation depuis deux mois, a été retrouvé dans une petite maison de Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne. Il est mort étouffé, et les premiers éléments laissent penser à une mise en scène volontaire de sa mort.

C’est Béatrice Schonberg, sa compagne qui avait annoncé sa disparition, lors du journal de 20 heures du 9 avril. La présentatrice avait lancé un appel déchirant : « Bobo (NDLR : c’est comme ça qu’elle l’appelait dans l’intimité) a quitté le domicile conjugal depuis trois jours, il m’a dit qu’il descendait acheter sa caisse de whisky pour le soir, comme d’habitude, et il n’est jamais revenu. Juste avant on s’était disputé. Il m’avait dit qu’il préférait être dans le journal de Claire Chazal. Moi, je lui avais répondu que j’étais assez professionnelle pour faire la part des choses si je devais le recevoir et l’interviewer. Lui prétendait que ce n’était pas problème, que Claire elle savait s’y prendre pour mettre en valeur ses invités. Là, j’avoue que je l’ai mal pris. Je lui ai dit que moi aussi, je savais mettre en valeur les invités, que je pouvais faire sembler de poser des questions qui fâchent juste pour donner le change, que Claire Chazal elle avait rien inventé, que ça se faisait déjà sous l’ORTF, et que s’il ne voulait pas venir à mon 20 heures, je démissionnerais pour aller m’inscrire à la CGT. Bobo, si tu m’entends, je veux te dire que mes mots ont dépassé ma pensée, que je suis incapable de faire ça. Reviens. »

Si la disparition du ministre a été rapidement confirmée, la piste de la dispute a tout aussi vite été abandonnée. En effet, cet événement semblait plutôt lié à la crise du CPE, un contrat dont Jean-Louis Borloo ne voulait pas. Peu de temps avant de s’évanouir dans la nature, le Premier ministre l’avait chargé de renouer le dialogue social avec les syndicats après les grandes grèves. Mais il avait traîné des pieds et c'est Nicolas Sarkozy qui avait fini par s’emparer du dossier. Et lors du dernier conseil des ministres auquel il avait assisté, le ministre de la Cohésion sociale a ostensiblement boudé l’assistance en répétant sans arrêt : « Là, c’est trop, là c’est trop ».

Les enquêteurs ont finalement retrouvé sa trace après qu’une personne s’appelant Jean-Louis Borloo a pris sa carte au PS en s’abonnant par internet. Les policiers ont remonté la trace pour localiser l’ordinateur qui avait servi au paiement. Ils sont arrivés à Montereau, dans une maison à 100000 euros dont le ministre avait inventé le concept et où il avait donc trouvé refuge. A côté du corps sans vie, une serpent coincé au fond de la gorge, un mot manuscrit : « J’ai avalé trop de couleuvres ».

David Carzon

Commentaires

petite pochade avec l'aide du petit sarko illustré écrit par antoine Seilliere:

jacques chirac et le gouvernement ont décidé d'ignorer la pietaille qui proteste! Nicolas sarkozy ,dans ses discours protéiformes et comme suite à l'énoncé du jussion (cpe)laisse le chef de l'etat retourner à sa catatonie.

NOUS SOMMES LES CONTRE_FEU DE CES LOIS INFAMES?malgré les glairures jetées sur elles.

Sar cosy demeure l'éphore de De Villepin et nous constatons que ce n'est plus un gouvernement mais un duopole dont les déclarations cocardières entrainent vers un cassus belli

il ne nous reste que l'affenage comme les anciens numides et nos epouses morganatiques. par saint glin débranchez vite cette machine infernale appelée par les manants :la machine à connerie

on peut rever sarkosy vous aide à vous exprimer sinpleumant si si i a demandé un dialogue!

Écrit par : ouraoui fetiha | 05/04/2006

Allez t'es méchant avec Claire elle sait mordre les politiques du moment qu'ils sont pas balladuriens

Écrit par : Hutch | 05/04/2006

boloo anonyme,je reconnais avoir consommé de la borlocaine et j'ai vite décroché vu que c'était de la poudre aux yeux
excusez moi de n'avoir pas assisté a l'obsequieuse intronisation au parti socialiste ça par contre trop dur pour moi

la dose à 640 euros par mois pour ne meme pas planer mais me ramasser tous les 20 avril.non merci

par contre si la caisse de whiky est disponible je veux bien la récupérer,c'est pas avec mon RMI que je peux régaler les amis hé oui moi j'en ai encore

Écrit par : ouraoui fetiha | 05/04/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu