Avertir le modérateur

27/03/2006

Limewire, hypocrite ou réaliste ?

Selon le site Ratatium, l'éditeur de logiciel P2P LimeWire a mis au point « un filtre anti-piratage que les utilisateurs doivent choisir d'activer ou non ». Ce qui revient à placer l’utilisateur devant ses responsabilités sur ce qu'il veut télécharger ou échanger. On peut déjà entendre les voix s’élever pour taxer d’hypocrite LimeWire, un système qui a bâti sa réputation pas seulement sur les échanges légaux.

Mais il est encore plus facile de se retrancher derrière son ordinateur. Le système de filtrage a le mérite de poser clairement le problème du choix de l’internaute dans sa manière d’utiliser le P2P. Durant les débats sur les droits d’auteur liés au numérique, les opposant à la loi ont mis en avant l’utilisation des logiciels P2P pour échanger des fichiers légaux. LimeWire ne fait donc qu’appliquer ce principe.

En revanche, ce système de filtrage ne règle en rien la question du champ de la copie privée tel qu’est en train de définir le gouvernement. Un champ restreint donc où l’exception pour copie privée dans la sphère privée est en train de devenir un droit strictement défini, encadré ou limité (rayé la mention inutile).

David Carzon

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu